LNA: Les Dragons reprennent la main
Actualisé

LNALes Dragons reprennent la main

Fribourg Gottéron possède à nouveau l'avantage de la glace grâce à son succès 2-4 au Tessin. Dépassés jeudi, les Dragons ont parfaitement su réagir en répondant au défi physique proposé.

par
Grégory Beaud
Lugano
Gottéron a su rapidement réagir par Bykov et ensuite avec le premier but de la saison de Michael Ngoy.

Gottéron a su rapidement réagir par Bykov et ensuite avec le premier but de la saison de Michael Ngoy.

«Ce soir, on a décidé de gagner», a simplement résumé Hans Kossmann en fin de rencontre. Samedi, les Fribourgeois ont su gommer les petites erreurs qui leur avaient pourri leur premier acte de ce quart de finale de play-off. Vendredi matin, le coach des Dragons a passé au crible le premier duel. «Et il n'a épargné personne», a rigolé Alain Birbaum. Le coach de Gottéron a principalement pointé du doigt les sorties de zone déficientes de ses joueurs. «Ce ne sont peut-être que de petits ajustements, mais cela a porté ses fruits pour ce deuxième match», a-t-il apprécié.

Bykov décisif

Jeudi, Gottéron avait également subi la loi de Luganais qui avaient déjà mis leur cerveau sur le mode «play-off». A la Resega, les pensionnaires de Saint-Léonard n'ont rien eu à envier à leurs adversaires dans ce compartiment du jeu. Un type de match physique et rapide qui a l'air de plaire à Andrei Bykov, auteur de l'égalisation. «Ils ne sont pas connus pour fermer le jeu, a détaillé le numéro 89 fribourgeois. Cela donne des rencontres rapides qui se jouent sur un rythme très élevé.»

Malgré le dénouement heureux, les éléments semblaient s'être ligués contre Fribourg durant plus de trente minutes. Alors qu'ils étaient meilleurs, les visiteurs ont vu leur ouverture du score être annulée. Juste après, un tir de Franco Collenberg s'est écrasé sur la barre transversale. Dix minutes plus tard, les Luganais ouvraient la marque contre le court du jeu. «Pourtant, je pense que la chance a fait la différence en notre faveur ce soir, par rapport à jeudi, a poursuivi Andrei Bykov. Contrairement au premier match, on a eu plus de facilité à trouver la faille.»

Juste après l'ouverture du score d'Oliver Kamber, Fribourg a en effet marqué deux fois coup sur coup pour prendre la tête. «On n'a pas eu le temps de douter, c'était très important», a apprécié Hans Kossmann

Après deux matches, les deux formations sont ainsi à égalité 1-1 avec deux victoires à l'extérieur. Est-ce à dire que les Dragons sont plus fébriles devant leurs partisans? «Je ne crois pas, a rigolé Alain Birbaum. On est sans doute un peu plus crispés à domicile et on privilégie peut-être le beau jeu à l'efficacité.» Un détail à corriger d'ici mardi et le troisième acte de cette série qui pourrait bien durer.

Resega. 6112 spectateurs. Arbitres: Prugger/Reiber, Kehrli/Kohler. Buts: 35e Kamber 1-0. 37e (36'18) Bykov (Hasani) 1-1. 38e (37'15) NGoy (Jeannin, Knöpfli) 1-2. 46e Plüss (Bykov, Sprunger) 1-3. 57e Reuille (Ulmer) 2-3. 60e (59'08) Knöpfli (Tristan Vauclair) 2-4. Pénalités: 2 x 2' contre Lugano, 6 x 2' contre Fribourg Gottéron. Topscorers PostFinance: Bednar; Sprunger.

Lugano: Conz; Ulmer, Julien Vauclair; Schlumpf, Hendry; Nummelin, Blatter; Nodari, Kienzle; Bednar, Romy, Sannitz; Murray, McLean, Steiner; Reuille, Conne, Jörg; Domenichelli, Kamber, Profico.

Fribourg Gottéron: Huet; Heins, Birbaum; NGoy, Collenberg; Barinka, Löffel; Sprunger, Bykov, Plüss; Afanasenkow, Jeannin, Knöpfli; Gamache, Dubé, Hasani; Cadieux, Botter, Tristan Vauclair.

Notes: Lugano sans Niedermayer, Rintanen, Hirschi, Simion ni Kostner (blessés), Fribourg Gottéron sans Rosa (blessés) ni Lüssy et Abplanalp (surnuméraires). 25e, Collenberg tire sur le montant. 29e, Reuille tire sur le montant. 60e, temps-mort pour Lugano, qui joue sans gardien de 59'45 à la fin du match.

La première de Ngoy

Le défenseur de Saint-Léonard n’avait toujours pas trouvé le chemin des filets cette saison. En fin de deuxième période, le Vaudois a marqué de manière plutôt heureuse à la suite d’une déviation de Blatter sur son propre poteau. Le rebond de la rondelle a heurté Benjamin Conz qui n’a pu éviter un auto-goal. Pourtant, au final, c’est bien à Michaël Ngoy que sera attribué cette réussite. Cela faisait 67 rencontres que l’international n’avait pas marqué. Un but qui vaut son pesant d’or dans une série aussi tendue.

La différence au deuxième tiers

Après une première période vierge de but mais dominée par Gottéron, ce sont les Dragons qui avaient jubilé en premier. Un cafouillage de Conz a fait croire à Sprunger qu’il avait ouvert la marque. Après d’interminables minutes de visionnage vidéo, les arbitre n’ont pas été en mesure d’accorder le but aux Dragons. A la 35e, c’est Kamber qui a ouvert la marque pour Lugano. Andrei Bykov a éteint la Resega d’une reprise précise et puissante (37e). Moins d’une minute plus tard, Ngoy a marqué à son tour. A la 46e, Plüss a profité d’une sortie de zone hasardeuse de Romy pour donner deux longueurs d’avance à sa formation. Malgré la réduction du score de Reuille (57e, 2-3), les Fribourgeois se sont imposés grâce à un but de Knoepfli alors que Conz était en train de quitter sa cage.

Ton opinion