Tuerie de Newtown: Les écoles de Newtown rouvrent leurs portes
Actualisé

Tuerie de NewtownLes écoles de Newtown rouvrent leurs portes

La plupart des écoles ont rouvert mardi à Newtown. Un pâle semblant de normalité alors que la ville continue à enterrer ses enfants massacrés par un jeune américain.

L'école de Sandy Hook, toujours «scène de crime», est, elle, restée fermée et pourrait le rester indéfiniment. Ses élèves seront accueillis dans un autre établissement, fermé l'an dernier, et qui est en cours de préparation.

Mais ailleurs dans la petite ville traumatisée, où des «mémorials» improvisés à chaque coin de rue témoignent de la douleur et du choc, de très nombreux parents anxieux ont accompagné leurs enfants à l'école, qui ouvrait deux heures plus tard que d'habitude. Les bus scolaires jaunes ont eux aussi repris leur ballet matinal, croisant parfois un corbillard.

«Soyez assurés que la sécurité de vos enfants et de notre personnel sont notre première priorité», a indiqué dans un courriel aux parents la responsable locale des écoles Janet Robinson. La police «met en place un plan de sécurité qui permettra une présence (policière) accrue dans toutes nos écoles», a-t-elle ajouté.

Sur toutes les grilles des écoles de Newtown étaient accrochés des noeuds verts et blancs, aux couleurs de Sandy Hook. Ailleurs dans le pays, des mesures de sécurité supplémentaires ont également été mises en place dans certaines crèches et écoles.

Obsèques

Les obsèques de plusieurs des 20 enfants de 6 et 7 ans tués vendredi dernier étaient prévues dans la journée. Celles de James Mattioli, 6 ans, ont eu lieu dans la matinée à l'église St Rose de Lima. Une veillée funèbre devait également être organisée en mémoire de l'institutrice Victoria Soto, 27 ans, tuée par Adam Lanza, 20 ans, alors qu'elle essayait de cacher ses petits élèves. (ats)

Ton opinion