Education: Les écoles participeront à des programmes européens
Actualisé

EducationLes écoles participeront à des programmes européens

La Suisse devrait à nouveau coopérer pleinement avec l'UE en matière d'éducation dès 2011.

Le Conseil fédéral a soumis mercredi au Parlement l'accord sur la participation aux programmes «Jeunesse en action» et «Education et formation tout au long de la vie» ainsi qu'un crédit de 111 millions.

La Suisse avait officiellement participé à des tels programmes au début des années 90. Mais la reconduction de cette coopération a été bloquée après à le «non» à l'EEE en décembre 1992. Depuis lors, Berne ne participait que de manière indirecte, sa présence étant soumise à l'aval de Bruxelles.

Plein accès

En s'associant pleinement aux programmes, la Suisse aura accès à tous les appels à propositions. Les ressortissants helvétiques pourront participer aux activités aux mêmes conditions que ceux de l'Union européenne (UE) et des pays associés. Ils pourront aussi lancer et diriger des projets. La Suisse pourra être présente dans les comités de programme.

Les deux programmes européens d'éducation, de formation professionnelle et de jeunesse favorisent la mobilité des étudiants, les stages professionnels en cours d'emploi ou préparant à un emploi et les échanges de jeunes. Ils permettent aussi l'échange d'informations et d'expertise.

111 millions

Ces programmes sont dotés d'une enveloppe de 7,9 milliards d'euros pour la période 2007-2013. La plupart des fonds sont alloués par des comités de programme nationaux. Plus de 80% du budget annuel est destiné aux agences nationales chargées d'allouer les fonds aux projets de leur propre pays.d'experts.

L'agence nationale pour la Suisse sera gérée par la Fondation ch pour la collaboration confédérale. Elle pourra commencer à mettre en place ses structures dès que le Parlement aura approuvé le crédit de 111 millions de francs pour la participation aux programmes pour les années 2011-2013.

(ats)

Lutte contre l'illettrisme

La Confédération doit s'engager avec force contre l'illettrisme qui touche 800 000 personnes en Suisse. La Fédération Lire et Ecrire lance un appel à l'occasion de la journée mondiale de l'alphabétisation du 8 septembre.

Une cinquantaine de personnalités ont déjà signé l'appel, indique mercredi l'association dans un communiqué de presse. Selon elle, les mesures prises actuellement pour faciliter l'accès à la langue écrite ne sont pas «convaincantes».

Des actions de sensibilisation sont prévues au niveau local dans plusieurs villes de Suisse romande, surtout des stands d'informations et une exposition à Genève.

Infos sur www.lire-ecrire-suisse.ch

Ton opinion