Vaud: Les écoliers continueront à redoubler
Actualisé

VaudLes écoliers continueront à redoubler

Les contours de la réforme de l'école vaudoise voulue par Anne-Catherine Lyon se dessinent.

Au terme de la consultation, un des points chauds est tranché: le redoublement ne sera pas aboli. Les discussions continuent sur la question des filières au secondaire.

Le projet de loi sur l'enseignement obligatoire a suscité un très grand nombre de réactions. En plus de quelque 300 collectivités, partis ou associations, 350 personnes ont répondu à titre individuel. «Les tendances exprimées dans les réponses des deux groupes se rejoignent», s'est félicitée jeudi la cheffe du Département de la formation et de la jeunesse devant la presse.

Sans surprise, l'organisation de l'école secondaire constitue le point le plus controversé. Mme Lyon proposait de remplacer les trois filières actuelles par un système à niveaux: les élèves seraient répartis en groupes selon leurs aptitudes pour certaines branches seulement.

Les résultats de la consultation font apparaître un net clivage: les partis de gauche, les syndicats et les parents d'élèves se prononcent pour les niveaux, tout comme 51 établissements scolaires sur 82 et la moitié des communes. Les partis de droite préconisent en revanche d'en rester au système actuel. Un tiers des communes et 7 établissements sont pour deux filières seulement.

Consensus en vue

La patronne de l'école vaudoise se montre toutefois optimiste sur ses chances d'arriver à un consensus: «Ces réponses montrent une véritable évolution des mentalités. Les trois filières actuelles sont clairement insatisfaisantes», a-t-elle estimé.

L'examen du système à niveaux et des deux filières sera approfondi. Anne-Catherine Lyon va poursuivre les discussions avec les différents groupes concernés. Les radicaux et les libéraux, en particulier, se sont montrés ouverts aux deux filières. (ats)

Ton opinion