Canton de Soleure: Les écoliers qui ne parlent pas allemand seront punis
Actualisé

Canton de SoleureLes écoliers qui ne parlent pas allemand seront punis

La commune d'Egerkingen veut imposer l'allemand dans les préaux. A coups d'amende si nécessaire.

par
Pascal Schmuck
Zurich
Johanna Bartholdi, la présidente de la commune d'Egerkingen (SO) veut imposer l'allemand à l'école.

Johanna Bartholdi, la présidente de la commune d'Egerkingen (SO) veut imposer l'allemand à l'école.

photo: Kein Anbieter

Le conseil communal d'Egerkingen (SO) a modifié son règlement scolaire pour le jardin d'enfants et le niveau primaire. La langue allemande ou le dialecte y est désormais de rigueur en tout temps dans l'enceinte de l'école, rapporte l'Oltner Tagblatt.

La commune a également mis au point un système d'amende. Les enfants reçoivent un avertissement oral à la première infraction puis écrit à la deuxième. En cas de troisième infraction, ils sont astreints à un cours d'allemand de dix leçons que les parents devront payer. Coût du cours: 550 francs.

Dans une zone grise

On ne pouvait pas permettre que les enfants suisses se sentent exclus, a justifié la présidente de la commune Johanna Bartholdi (PLR). En effet, certaines classes comptent parfois 70% d'élèves avec des parents étrangers. Johanna Bartholdi sait que ce dernier point va faire grincer des dents. «Nous nous trouvons peut-être dans une zone grise du droit», reconnaît-elle mais elle estime que si les enfants ne sont pas capables de s'adapter, l'école ne remplit plus son rôle d'intégration.

Dans la pratique, la présidente attend du pragmatisme du corps enseignant et demande surtout d'agir pour éviter que se forment des groupes où les écoliers parleraient dans une langue étrangère en excluant volontairement les élèves germanophones.

Ton opinion