Burundi: Les élections auront lieu le 29 juin et le 15 juillet
Actualisé

BurundiLes élections auront lieu le 29 juin et le 15 juillet

Initialement prévues le 26 mai, les élections avaient été reportées deux fois avant qu'une commission électorale se mette en place.

Les élections législatives et communales au Burundi se dérouleront le 29 juin et la présidentielle le 15 juillet, indique un décret présidentiel publié mercredi. Le pays est agité par une grave crise politique depuis fin avril.

Les législatives, initialement prévues le 26 mai, avaient été reportées une première fois au 5 juin, puis sine die la veille du scrutin, des reports rendant incertaine la tenue de la présidentielle alors prévue le 26 juin.

Un sommet des chefs d'Etat est-africains le 31 mai à Dar es Salaam avait recommandé le report des scrutins d'au moins un mois et demi au Burundi. La communauté internationale estime qu'actuellement le climat ne permet pas des élections crédibles dans ce pays.

Bujumbura et dans une moindre mesure plusieurs localités de province sont agitées depuis le 26 avril par un mouvement de contestation émaillé de violences. Les protestataires jugent inconstitutionnelle la candidature du président Pierre Nkurunziza à un nouveau mandat.

Les opposants au troisième mandat du président Nkurunziza, élu en 2005 et réélu en 2010, avaient rejeté mardi ce calendrier. Ils avaient posé des conditions préalables à l'organisation du scrutin: nouvelle commission électorale, désarmement de la ligue de jeunesse du parti au pouvoir et abandon par le chef de l'Etat de sa candidature, notamment.

Candidature «non négociable»

Mais le porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba a souligné qu'une fois fixé par décret, le calendrier électoral est «définitif» et qu'il n'y aurait «pas d'énième report des élections». Il a ajouté que la candidature de M. Nkurunziza n'est pas négociable.

La communauté internationale craint que la situation actuelle dégénère en violences à grande échelle. L'histoire post-coloniale de ce pays est marquée par des massacres entre Hutus et Tutsis. Le Burundi peine à se remettre d'une longue et sanglante guerre civile (1993-2006). (ats)

Ton opinion