20.03.2020 à 16:19

E-Crash

Les électriques résistent aux tests de collision

Les voitures électriques sont aussi sûres que les thermiques. C'est ce qu'a montré un crash test réalisé par la société de contrôle technique allemande Dekra.

de
lab
Les voitures électriques ne sont pas en reste par rapport à d'autres types de véhicules en matière de sécurité en cas d'accident.

Les voitures électriques ne sont pas en reste par rapport à d'autres types de véhicules en matière de sécurité en cas d'accident.

Les véhicules électriques ne sont pas en reste par rapport à des modèles thermiques comparables quand il s'agit de la sécurité en cas d'accident. C'est du moins ce qui ressort de nouveaux tests de collision réalisés par la société de contrôle technique Dekra, en collaboration avec l'institut de recherche sur les accidents de la route de l'Université de Göttingen.

Lors des tests, les experts ont simulé la collision frontale et latérale avec un arbre, qui impose des exigences élevées en matière de technique de sécurité. Pour les besoins des tests, on a utilisé une Renault Zoe et trois Nissan Leaf. Les vitesses, qui allaient de 60 à 84 km/h, étaient bien supérieures à celles utilisées habituellement lors de crash-tests.

Un niveau identique

Verdict de Dekra: les grands constructeurs de voitures électriques de série ont bien compris qu'ils devaient atteindre au moins le même niveau de sécurité que celui qu'on attend de la part de modèles thermiques. Les deux modèles testés ont obtenu la note la plus élevée de l'Euro NCAP, à savoir cinq étoiles. Après le crash-test, les scientifiques ont analysé, dans le cadre du projet de recherche, quelles étaient les meilleures procédures à adopter par les secours pour dégager au mieux les occupants des véhicules accidentés.

Ici encore, le verdict se veut rassurant. Dans l'ensemble, le travail de sauvetage a pu être effectué aussi rapidement que pour les véhicules à motorisation conventionnelle avec les moyens dont disposent les pompiers, comme le confirme Dekra. Dans le cas où la batterie d'alimentation du moteur venait à s'enflammer, il serait possible d'utiliser un nouveau type de lance à incendie, que les pompiers font pénétrer directement dans le caisson de batterie. D'après Dekra, il n'y aurait pas non plus de danger plus élevé pour les premiers intervenants sur le lieu d'un accident.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!