Actualisé 16.11.2006 à 18:08

Les élèves bernois n'ont pas accès aux sites homosexuels

L'Union des organisations d'étudiants CH/FL a protesté jeudi contre le fait que les ordinateurs des écoles du canton de Berne ne donnent pas accès aux sites internet des organisations d'homosexuels comme Pink Cross ou son pendant lesbien LOS.

Cela pourrait changer.

L'Union invoque notamment le fait que les dépliants de l'Aide suisse contre le sida distribués dans les écoles renvoient précisément à ces sites. Cela n'a donc pas de sens si les intéressés ne peuvent les consulter.

Dès que possible

L'objectif est d'autoriser l'accès à ces sites dès que possible, explique le directeur cantonal de l'instruction publique Bernhard Pulver. Mais il s'agit préalablement de vérifier que d'éventuelles pages à contenu pornographique restent bloquées.

M. Pulver reconnaît que les possibilités de conseils offertes sur pinkcross.ch ou los.ch sont importantes. Les jeunes concernés n'osent souvent pas parler de leur situation avec leurs parents, les enseignants ou leurs camarades et cherchent des informations sur internet.

Projet Swisscom

Les ordinateurs sont fournis par Swisscom dans le cadre du projet «Internet à l'école». Ce sont les cantons qui décident des contenus qu'ils souhaitent bloquer ou autoriser, a précisé à l'ATS Michael In Albon, de Swisscom.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!