Genève: Les élèves dispensés de masques suivent les cours chez eux

Publié

GenèveLes élèves dispensés de masques suivent les cours chez eux

Depuis mi-janvier, les jeunes dès 12 ans qui ont un certificat médical les exemptant de masque doivent poursuivre leur scolarité à la maison.

par
leo
 (Bild: Getty)

(Bild: Getty)

Getty Images/Cavan Images RF

Au bout du lac, les élèves du cycle d’orientation qui ne peuvent porter de masque pour des raisons médicales doivent suivre les cours chez eux. Depuis mi-janvier et les nouvelles mesures du Conseil fédéral, il n’y a plus d’exceptions, même avec un certificat médical, rapporte mercredi la «Tribune de Genève». Les plans de protection du Département de l’instruction publique (DIP) stipulent désormais que «les élèves ne pouvant porter de masques pour des raisons médicales poursuivent leur scolarité à domicile».

Le DIP explique que cette disposition est due à «l’obligation fédérale de port du masque à partir de la présence de deux personnes dans un espace clos.» Auparavant, les élèves avec dispense pouvaient se rendre en classe, mais les locaux étaient aménagés pour respecter les règles sanitaires, notamment la distanciation sociale. Si la mesure fait réagir sur les réseaux sociaux, le DIP indique que seuls trois cas de litige de familles qui refusent les dispositions réglementaires pour raisons idéologiques sont remontés à la direction générale, dont deux ont déjà été réglés.

Dans le canton de Vaud, des aménagements pour les élèves avec dispense sont possibles (voir plus bas).

Quarantaines au primaire


Par ailleurs, une classe de Perly (GE) a été mise en quarantaine suite à une flambée de cas, impliquant élèves et enseignants. Dans la «Tribune de Genève», la médecin cantonale Aglaé Tardin indique que, depuis le 24 janvier, cinq classes au primaire dans trois établissements ont été fermées, ainsi que deux crèches et une école entière. Il s’agit de l’école privée de Brechbühl, qui compte 140 élèves.

Plainte contre la médecin cantonale

Concernant l’école Brechbühl, «Le Courrier» relate qu’une plainte pénale a été déposée contre la médecin cantonale pour «violation du secret médical et du secret de fonction». L’avocat Yves Nidegger, conseiller national UDC et candidat à l’élection complémentaire au Conseil d’Etat, défend deux élèves de l’établissement. Il explique à nos confrères que la décision de placement en quarantaine a été envoyée dans un document en pièce jointe, où étaient réunies les décisions portant sur tous les élèves: «Les données médicales et administratives appartenant à mes clients ont ainsi été envoyées à 300 personnes.» Le Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé dit ne pas être au courant d’un dépôt de plainte. Il reconnaît une «maladresse involontaire», tout en précisant que l’envoi ne comportait aucune information médicale autre que le fait de dire que les personnes concernées avaient été en contact avec un cas positif. Un mail d’excuses a en outre été envoyé 15 minutes après, une fois l’erreur découverte.

Accueil possible dans le canton de Vaud

Dans le canton de Vaud, l’obligation de porter un masque pour les degrés allant de la 9e à la 11e est en vigueur depuis le mois de novembre. Toutefois, pour ceux qui ont un certificat médical les exemptant du masque, des aménagements sont possibles mais les cas sont «extrêmement rares», explique Julien Schekter, délégué à la communication du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture du canton de Vaud. «Le certificat est contrôlé par la médecine scolaire, explique-t-il. A partir de là, nous regardons avec les parents, l’établissement et l’infirmière scolaire quelles adaptations sont possibles. Pour nous, l’objectif est double: protéger la santé des élèves, des enseignants, du personnel scolaire et de leurs familles, mais aussi permettre aux élèves de suivre leur scolarité le plus normalement possible. Nous essayons de trouver les meilleures solutions pour atteindre ces buts. Cela peut être par exemple un élève qui porte le masque dans les couloirs , et l’enlève seulement quand il est assis en classe avec les distances requises.»

Ton opinion