Les élèves se calment après six démissions
Actualisé

Les élèves se calment après six démissions

ZURICH – «Bien sûr que nous avons lancé des choses à notre prof», explique un des élèves du collège Borweg. «Mais nous serons gentils maintenant. Nous ne voulons plus être considérés comme une classe de terreurs!» s'exclame un camarade.

En deux ans et demi, une classe de l'école primaire a véritablement usé six enseignants, en les poussant à la démission ou à la dépression, relatait hier Le Matin. Si les enfants, âgés de 12 ans, reconnaissent maintenant avoir poussé à bout le dernier enseignant, ils disent vouloir changer la tournure des événements et accueillir correctement la nouvelle prof qui doit prendre ses fonctions après les vacances de Pâques. En symbole d'un nouveau départ, les élèves ont accroché une horloge toute neuve au mur.

(ame)

Ton opinion