Neuchâtel: Les élèves «trop libres» durant la récréation
Actualisé

NeuchâtelLes élèves «trop libres» durant la récréation

Une maman est en procès, car sa fille aurait abîmé une voiture durant la pause. Des parents dénoncent un manque de surveillance.

par
Nando Luginbuhl

«J'aurais très bien pu payer et me taire. Mais je veux que les choses bougent.» A.M. est en litige juridique avec une employée de l'école de la Promenade, à Neuchâtel.

Deux semaines après la rentrée 2007, une secrétaire de l'école, qui loue une place de parc juste derrière une barrière du préau scolaire, a retrouvé le capot de sa voiture griffé. Selon elle la fille de A.M., âgée de 6 ans, et un garçon du même âge, sont montés sur le capot après avoir escaladé les barrières.

«Il n'y a aucune preuve. Cette secrétaire a enquêté sur les enfants sans préavis de la direction, des enseignantes ou des parents, regrette A.M. Au-delà de ça, ce qui me choque, ce sont ces barrières sur lesquelles les enfants peuvent monter ou passer à travers. Comment se fait-il que les surveillantes n'aient rien remarqué? J'estime que l'école porte aussi sa part de responsabilité.»

En apprenant l'histoire d'A.M., d'autres parents scandalisés ont envisagé de lancer une pétition. Ils rapportent plusieurs événements inquiétants: une enfant aurait été abandonnée dans le préau après la sonnerie, d'autres auraient reçu des chocolats de la part d'adultes qui passaient par le préau.

«Je ne veux pas que l'on tombe dans la psychose et qu'on ferme la cour à clé, tempère A.M. Je demande au moins des portails, une surveillance accrue, et des barrières moins perméables.»

Une expertise est en cours

«Nous avons décidé d’intensifier la surveillance à partir de janvier», explique Denis Trachsel, directeur des écoles enfantines et primaires de la ville. Les surveillants seront en permanence quatre.» Jusqu’ici ils n’étaient quatre qu’en période de rentrée. En tout 250 élèves en moyenne s’ébattent dans la cour à l’heure de la récré. La commission scolaire a par ailleurs commandé une expertise sur la sécurité dans les cours d’école de la ville.

Ton opinion