Actualisé 21.03.2017 à 09:52

Ville de GenèveLes élus veulent que les juges scrutent le musée

Le Conseil municipal a saisi la Cour des comptes. Il veut que soit analysée l'attribution du mandat de rénovation-extension, en 1998, à Jean Nouvel.

de
jef
Les Genevois ont refusé, en février 2016, le projet d'extension-rénovation du Musée d'art et d'histoire, devisé à 132 millions de francs.

Les Genevois ont refusé, en février 2016, le projet d'extension-rénovation du Musée d'art et d'histoire, devisé à 132 millions de francs.

Keystone/Martial Trezzini

Le Musée d'art et d'histoire (MAH) n'a pas fini de créer la polémique. Lundi, la commission des finances du Conseil municipal a saisi la Cour des comptes à ce sujet. Les élus désirent que toute la lumière soit faite sur l'attribution du mandat de rénovation-extension (projet refusé par le peuple l'an passé) en 1998 à l'architecte français Jean Nouvel et aux bureaux genevois Juncker-DVK.

Selon «Le Courrier», la commission veut notamment savoir pourquoi l'appel d'offres initial n'a pas été révoqué alors que le coût du projet, lui, n'a cessé de gonfler: initialement devisé à 14 millions de francs, il a finalement dépassé, une quinzaine d'années plus tard, les 130 millions de francs.

Les élus souhaitent également des précisions quant à l'utilisation des 7 millions de francs qui ont servi à mener des études restées, par la force des choses, sans suites.

Le président de la Cour des comptes, Stanislas Zuin, a confirmé au quotidien avoir reçu lundi un courrier d'une centaine de pages rédigé par la commission des finances. Il indiquera d'ici une quinzaine de jours si la Cour décide, ou non, d'entrer en matière.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!