Iles Salomon – Les émeutes ont été «orchestrées» pour le destituer, selon le Premier ministre
Publié

Iles SalomonLes émeutes ont été «orchestrées» pour le destituer, selon le Premier ministre

Les Iles Salomon vivent une période agitée. Selon le premier ministre, les manifestations seraient destinées à le destituer.

Manasseh Sogavare.

Manasseh Sogavare.

REUTERS/Walter Nalangu

Le Premier ministre des Iles Salomon a affirmé dimanche qu’il entendait rester au pouvoir après des émeutes dans la capitale qui ont été «orchestrées» par des personnes souhaitant sa destitution. «Il est très clair que les récents événements ont été planifiés et orchestrés pour me démettre de mes fonctions de Premier ministre pour des raisons infondées», a déclaré Manasseh Sogavare, le chef du gouvernement de cet archipel du Pacifique dans une allocation télévisée. «Je veux montrer à la nation que le gouvernement est pleinement déterminé et que rien ne nous fera bouger. Nous ne devons pas et nous ne nous inclinerons jamais devant les mauvaises intentions de quelques personnes.»

De nombreux habitants de cette nation insulaire du Pacifique estiment que leur gouvernement est corrompu et redevable à Pékin et à d’autres intérêts étrangers. Les manifestants ont directement dirigé leur colère contre M. Sogavare et son gouvernement. Des foules ont tenté mercredi d’incendier le Parlement et la résidence privée du Premier ministre.

«Fausses informations»

M. Sogavare a précédemment imputé ces trois jours de violence – au cours desquels les émeutiers ont incendié de nombreux bâtiments de la capitale avant un retour au calme ce week-end – à quelques personnes peu scrupuleuses qui ont induit d’autres personnes en erreur avec de fausses informations. «Nous ne devons et ne nous inclinerons jamais devant les mauvaises intentions de quelques personnes. Nous devons nous opposer aux intimidations, au harcèlement et à la violence. Nous le devons à nos enfants et à la majorité de notre peuple qui ne peut pas se défendre», a déclaré le dirigeant des Iles Salomon.

Il a déclaré que la violence, qui a essentiellement visé le quartier chinois de la capitale, a causé pour 25 millions de dollars (22 millions d’euros) de dégâts et détruit un millier d’emplois dans une économie déjà en graves difficultés. M. Sogavare a déclaré que le gouvernement travaillait sur un plan de relance pour aider les entreprises. Le Premier ministre a réitéré sa promesse de tenir pour responsables les «instigateurs» non identifiés. «Soyez assurés qu’ils seront punis conformément à la loi, des arrestations ont déjà eu lieu. Les enquêtes se poursuivent d’autres arrestations suivront».

(AFP)

Ton opinion