Les émissions de CO2 à un niveau record
Actualisé

Les émissions de CO2 à un niveau record

Les émissions de gaz à effet de serre de 40 pays industrialisés ont atteint des niveaux records en 2005. Cette tendance est des plus préoccupantes.

Le secrétariat de la Convention des Nations unies sur les changements climatiques (UNFCCC) a tiré la sonnette d'alarme mardi.

Une fois encore ce sont les émissions du secteur des transports qui ont «augmenté au rythme le plus rapide», indique l'ONU.

«Le message aujourd'hui c'est que la tendance (à la hausse) est préoccupante, mais les pays commencent à mettre en place des politiques qui leur permettront d'atteindre les objectifs de Kyoto», a déclaré Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention climat de l'ONU, lors d'une conférence de presse retransmise sur Internet.

«Kyoto a montré que c'était un instrument efficace» de lutte contre le réchauffement, a-t-il souligné à un mois de la conférence de Bali (Indonésie) qui doit discuter des suites à donner à la première phase du Protocole, après 2012.

Selon l'UNFCC, cette hausse continue des émissions polluantes est due «à la fois aux pays très industrialisés et aux pays de l'ancien bloc de l'Est, qui ont renoué avec la croissance économique».

Seuls quatre bons élèves

Parmi les 36 pays industrialisés qui ont ratifié le protocole de Kyoto, seuls quatre - France (-1,9 %), Allemagne (-18,4 %), Suède (- 7,3 %) et Royaume-Uni (-14,8 %) - ont effectivement réduit leurs émissions polluantes par rapport à 1990, date de référence.

A l'inverse, les émissions de l'Espagne avaient en 2005 augmenté de 53 % par rapport à 1990, celles du Portugal de 42,8 %, du Canada de 25,3 %, de l'Irlande de 26,3 % et celles du Japon de 6,9 %.

Les Etats-Unis et l'Australie, qui n'ont pas ratifié le Protocole, ont vu leurs gaz à effet de serre augmenter respectivement de 16,3 et 25 %. L'objectif des signataires du Protocole de Kyoto était de réduire de 5 % les émissions mondiales.

Selon l'UNFCCC, les pays industrialisés engagés par Kyoto devraient réduire leurs émissions de 11 % entre 2008-2012 par rapport à 1990. (ats)

Ton opinion