Suisse - Les employeurs sont confiants pour embaucher
Publié

SuisseLes employeurs sont confiants pour embaucher

Pour le quatrième trimestre 2021, les employeurs prévoient une croissance nette de l’emploi de +8%, selon le baromètre de l’emploi ManpowerGroup.

Pour les mois d’octobre, novembre et décembre, toutes les régions de Suisse sont optimistes.

Pour les mois d’octobre, novembre et décembre, toutes les régions de Suisse sont optimistes.

Image d’illustration/Pixabay

En Suisse, les employeurs des sept régions et secteurs sont confiants quant à leurs intentions de recrutement pour le dernier trimestre de 2021, avec une prévision nette d’emploi de +8%, selon le baromètre de l’emploi de ManpowerGroup pour le 4e trimestre 2021. Il s’agit des mêmes perspectives qu’au trimestre précédent et d’une amélioration de 6 points par rapport au même trimestre en 2020.

ManpowerGroup

Les différentes régions sont optimistes pour le dernier trimestre de l’année, car elles prévoient toutes des perspectives positives. La Suisse de l’Est prévoit ainsi une croissance de l’emploi de +18%. Cette prévision est de 10 points de pourcentage supérieure à celle du trimestre précédent (+8%) et de 17 points de pourcentage supérieure à celle de l’année dernière à la même période (+1%).

ManpowerGroup

Des gains d’effectifs sont prévus dans les sept secteurs d’activité au cours du prochain trimestre. Le rythme d’embauche le plus élevé est prévu par les employeurs du secteur manufacturier, qui annoncent une prévision nette d’emploi de +12%. Une activité modérée est prévue dans deux secteurs avec une prévision nette d’emploi de +9% – le secteur de la finance et des services aux entreprises et le secteur de la production autre – tandis que le secteur de l’hôtellerie-restauration affiche une prévision nette d’emploi de +7%, soit la plus forte prévision d’embauche depuis deux ans.

Pénurie de talents

En parallèle, la pénurie mondiale de talents reste élevée: 69% des employeurs dans le monde déclarent avoir des difficultés à pourvoir des postes en raison du manque de talents qualifiés. La situation en Suisse semble néanmoins s’être considérablement améliorée par rapport au trimestre précédent: 57% des entreprises interrogées en Suisse ont déclaré avoir des difficultés à pourvoir des postes avec des talents qualifiés. C’est 24 points de pourcentage de moins qu’au troisième trimestre.

Face à cette pénurie de talents, la flexibilité, la formation continue et le développement des compétences sont les incitations les plus populaires offertes par les entreprises à leurs employés au niveau mondial: 51% des employeurs prévoient une forme d’incitation financière pour attirer les talents, contre 20% qui proposent des avantages non financiers tels que des jours de vacances. En Suisse, 54% des entreprises tentent d’attirer les talents en leur proposant des formations, du développement de compétences ou du mentorat, suivis par des horaires de travail flexibles (48%) et des lieux de travail plus flexibles (37%).

(comm/pmi)

Ton opinion

6 commentaires