Actualisé

TchétchénieLes enfants du président combattants de MMA

Ramzan Kadyrov s'est attiré des critiques après avoir mis en ligne une vidéo de ses jeunes fils en train de combattre.

Capture d'écran de la vidéo issue du compte Instagram de Ramzan Kadyrov.

Capture d'écran de la vidéo issue du compte Instagram de Ramzan Kadyrov.

L'homme fort de Tchétchénie Ramzan Kadyrov a mis en ligne mercredi une vidéo montrant ses trois fils âgés de 8 à 10 ans dans une compétition de MMA (Mixed Martial Arts, arts martiaux mixtes), sport de combat où tous les coups sont permis.

La vidéo postée par Ramzan Kadyrov sur Instagram montre son fils Akhmad, 10 ans, mettent KO son adversaire en quelques secondes lors du Grand Prix Akhmat-2016 qui s'est déroulée mardi à Grozny. Le président tchétchène faisait partie du public.

Le vice-ministre russe des Sports Pavel Kolobkov a annoncé à l'agence TASS l'ouverture d'une enquête.

Condamnation

Le président de l'Union russe des arts martiaux mixtes Fedor Emelianenko, ancien champion du monde, a condamné la participation d'enfants à ce tournoi.

«Ce qui est arrivé au tournoi de Grozny est inacceptable et ne peut pas être justifié», s'est indigné M. Emelianenko sur Instagram, soulignant que les prestations des enfants, qui étaient annoncées comme des démonstrations, étaient en réalité «des combats réels».

«Des petits garçons de 8 ans se battent devant des adultes qui applaudissent», a déploré M. Emelianenko, assurant que les enfants âgés de moins de 12 ans n'étaient pas autorisés à participer aux tournois et que ceux âgés de plus de 12 ans devaient porter un casque.

Ramzan Kadyrov a indiqué que ses deux autres fils, Eli, 9 ans, et Adam, 8 ans, avaient également battu leurs adversaires. La vidéo postée par Ramzan Kadyrov montrait des jeunes garçons échangeant des coups sur le ring sous une musique assourdissante et les hurlements du présentateur.

Troisième mandat

Ramzan Kadyrov a été investi mercredi pour un troisième mandat à la présidence de la république de Tchétchénie après avoir remporté près de 98% des suffrages. L'homme fort de Tchétchénie poste souvent des photos de ses séances de gym.

Le président russe Vladimir Poutine semble lui même être un fan de cette discipline. En 2011, il est monté sur le ring lors d'un tournoi à Moscou pour féliciter M. Emelianenko qui venait de battre l'Américain Jeff Monson, qui depuis a acquis un passeport russe.

Parmi les spectateurs du tournoi de mardi figurait un partisan de Vladimir Poutine, le motard ultranationaliste Alexander Zaldostanov, chef du plus important club de motards du pays, surnommé Khirourg« (le chirurgien). (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!