Les enfants sur des motos: «Légal, mais déconseillé!»
Actualisé

Les enfants sur des motos: «Légal, mais déconseillé!»

BEX – Le motard avait-il le droit de transporter son fils de 8 ans, mort mardi à la suite d'un accident? «Oui, mais...» répond le BPA.

Lundi, vers 19 h 30. Au guidon, un père de famille de 37 ans. A l'arrière, son enfant de 8 ans, coiffé d'un casque, selon la police cantonale. Soudain, une voiture surgit. C'est le choc. L'enfant meurt dans la nuit. Le père est gravement blessé à une jambe.

La loi autorise un motard à transporter un enfant, selon Nathalie Rüfenacht. «Mais nous le déconseillons fortement», ajoute la porte-parole du Bureau suisse de prévention des accidents (BPA). «Le corps des enfants est fragile. La mortalité et les blessures graves dues aux accidents de la route touchent particulièrement les motards qui ne sont souvent pas fautifs.»

Faudrait-il changer la loi? Pour l'Office fédéral des routes, le texte est clair. Son porte-parole, Frédéric Revaz, explique: «La loi précise que les passagers au-dessous de 7 ans doivent être assis dans un siège autorisé. Les autres doivent être assis à califourchon et être en mesure d'utiliser les marchepieds ou les repose-pieds.» Philippe Fuellemann, de la section vaudoise du Touring Club Suisse, se fie aussi à la loi. «Mais il faut redoubler de vigilance. La maniabilité est différente avec un passager. L'enfant doit être protégé avec un casque spécifique, des vêtements avec renfort et des bottes.»

Dominique Botti

Ton opinion