Actualisé 02.07.2015 à 09:12

Syrie«Les enfants travaillent pour leur survie»

Le conflit et la crise humanitaire en Syrie poussent un nombre de plus en plus important d'enfants à travailler dans des conditions difficiles pour survivre.

1 / 872
31.03 Des raids du régime syrien sur un bastion rebelle à l'est de Damas ont fait une trentaine de morts. Les Etats-Unis ont vivement condamné ces «attaques contre des civils».

31.03 Des raids du régime syrien sur un bastion rebelle à l'est de Damas ont fait une trentaine de morts. Les Etats-Unis ont vivement condamné ces «attaques contre des civils».

epa/Mohammed Badra
30.03 Il serait «logique que des forces indépendantes, tout comme les forces de l'opposition et celles loyales au pouvoir y soient représentées», a estimé le président syrien dans une interview à l'agence de presse publique russe Ria Novosti.

30.03 Il serait «logique que des forces indépendantes, tout comme les forces de l'opposition et celles loyales au pouvoir y soient représentées», a estimé le président syrien dans une interview à l'agence de presse publique russe Ria Novosti.

epa/Alexey Druzhinyn/ria Novosti/pool
27.03 Le président russe Vladimir Poutine a félicité par téléphone son homologue syrien Bachar al-Assad pour la reprise de la ville de Palmyre au groupe Etat islamique (EI). (Image d'archives)

27.03 Le président russe Vladimir Poutine a félicité par téléphone son homologue syrien Bachar al-Assad pour la reprise de la ville de Palmyre au groupe Etat islamique (EI). (Image d'archives)

ria Novosti

«La crise en Syrie a considérablement réduit les moyens de subsistance des familles et a appauvri des millions de ménages dans la région, ce qui fait que le travail des enfants a atteint des niveaux critiques», a déploré jeudi Roger Hearn, directeur régional de l'ONG Save The Children. «Les enfants travaillent principalement pour leur survie. Que ce soit en Syrie ou dans les pays voisins, ils deviennent les principaux acteurs économiques», a-t-il ajouté.

Selon le rapport publié à Amman, les enfants en Syrie contribuent aujourd'hui au revenu de la famille dans trois quarts des ménages recensés, tandis qu'en Jordanie, «près de la moitié des enfants des réfugiés syriens sont les principaux soutiens de leur famille».

Les plus vulnérables des enfants qui travaillent sont notamment ceux qui sont impliqués dans «l'exploitation sexuelle et les activités illicites, y compris la mendicité organisée et la traite des enfants», a-t-on ajouté de même source.

Problèmes de santé

«Le travail des enfants entrave leur croissance et leur développement», a souligné Peter Salama, directeur régional de l'Unicef pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, ajoutant que les enfants «travaillent pendant de longues heures avec un petit salaire, souvent dans des environnements extrêmement dangereux et insalubres». Dans le vaste camp de réfugiés de Zaatari, dans le nord de la Jordanie, trois enfants sur quatre ont signalé des problèmes de santé dû au travail, selon le rapport.

D'autre part, «les enfants qui travaillent sont plus susceptibles d'abandonner l'école, ajoutant ainsi aux craintes d'une génération perdue ». Plus de 230'000 personnes sont mortes depuis le début il y a quatre ans du conflit en Syrie qui a déplacé la moitié de la population.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!