Koh-Lanta: Les enquêteurs ont reçu les vidéos, mais pas toutes

Actualisé

Koh-LantaLes enquêteurs ont reçu les vidéos, mais pas toutes

Les rushes de Koh-Lanta ont été déposés mardi au service chargé de l'enquête, après le décès d'un candidat et le suicide lundi du médecin de l'émission. Mais il manque les moments-clés.

La société de production a déposé les vidéos du tournage de Koh-Lanta au Cambodge afin que les policiers puissent en explorer le déroulé, mais les images fournies ne montrent pas l'intervention médicale et s'arrêtent au moment du malaise de Gérald B., le candidat de l'émission décédé le 22 mars dernier, a affirmé Me Jérémie Assous, avocat de la famille du candidat. «Il est impossible qu'ils aient cessé l'enregistrement au moment où il a été pris de crampes», a déclaré l'avocat à l'AFP. «Si la société de production avait agi conformément aux règles et à la loi, elle se serait empressée de communiquer l'intégralité de l'enregistrement.»

«Si la partie de l'enregistrement relative à l'intervention médicale et à l'évacuation (de Gérald B.) a été détruite, nous demanderons à ce que le ministère public et le juge d'instruction qui va être désigné en tirent toutes les conséquences», a-t-il ajouté. Par ailleurs, une liste des candidats et membres de la société de production est en cours de constitution, afin qu'ils puissent être rapidement entendus par les enquêteurs, a-t-on appris de source judiciaire. «Même s'il a été procédé à la destruction, nous pouvons reconstituer les circonstances exactes avec les témoignages (...). Aucune clause de confidentialité n'est valable dans le cadre d'une enquête préliminaire et d'une instruction», a rappelé Me Assous.

Lundi, Thierry C., 38 ans, médecin-urgentiste, et médecin de Koh-Lanta depuis quatre saisons, s'est donné la mort au Cambodge, s'estimant, dans une lettre découverte après son suicide, «sali» par les médias, après le décès de Gérald B.. Une autopsie du corps de ce candidat a été réalisée vendredi. Le parquet de Créteil a indiqué mardi à l'AFP ne pas communiquer sur les résultats de cette autopsie.

Une enquête préliminaire, ouverte par le parquet de Créteil pour «homicide involontaire», a été confiée à l'Office central de recherche des violences faites aux personnes (PJ). Aucune information judiciaire n'était ouverte mardi midi pour ces faits. Les autorités cambodgiennes ont classé l'affaire, estimant qu'il s'agissait d'une mort naturelle. Résidant à Villejuif (Val-de-Marne), Gérald B. avait succombé le 22 mars à une crise cardiaque au premier jour de tournage de la 16e saison de l'émission phare de télé-réalité de TF1, dans l'île de Koh Rong, au large de Sihanoukville (sud).

Selon Adventure Line Productions (ALP), Gérald B. a été pris de crampes lors du premier jeu qui suit l'arrivée des participants sur le site. Il a été pris en charge par le médecin urgentiste de l'émission qui lui a prodigué les premiers soins, avant de décider de l'évacuer vers l'hôpital où il est décédé. Après cet événement, le premier pour un programme de télé-réalité français, TF1 a annoncé l'annulation de la saison 2013 et tous les candidats sont rentrés chez eux.

Ton opinion