Actualisé 29.06.2020 à 16:26

Suisse

Les enquêteurs pourront analyser les portables d’un fan du FCZ

Impliqué dans une attaque contre des supporters de GC, un fan du FC Zurich s’opposait à ce que la police fouille dans ses deux téléphones. Le Tribunal fédéral a rejeté sa demande.

Le Tribunal fédéral a rejeté le recours d'un fan du FC Zurich qui s'oppose à l'analyse des données de deux téléphones portables. Le Ministère public zurichois peut désormais procéder à l'examen des appareils.

Les deux téléphones portables ont été saisis lors d'une perquisition au domicile du jeune homme âgé de 25 ans. Il avait admis avoir été impliqué dans une attaque contre des fans de Grasshopper (GCZ). Il s'est opposé à ce que les enquêteurs accèdent aux données de ses deux téléphones portables.

Dans un jugement publié lundi, le Tribunal fédéral a confirmé les jugements antérieurs. Dans ses considérants, le TF déclare que les données des téléphones portables peuvent être importantes pour l'enquête. Au vu du déroulement des évènements, il semble que l'attaque était préméditée. Les appareils peuvent contenir de plus amples informations.

Données et images personnelles

Le jeune homme a tenté de s'opposer à la levée des scellés sur les deux téléphones portables. Il a notamment fait valoir que les appareils contiennent des données et images personnelles et privées. Il y a notamment des photos de lui nu et d'une femme.

En février 2018, la police de la ville de Zurich a publié une vidéo montant des scènes de brutalité filmées lors de l'affrontement entre des fans du FCZ et de GC. Des personnes au sol et immobiles ont été frappées à coups de pied à la tête. L'un des auteurs serait le jeune homme. Le Ministère public zurichois a ouvert une procédure contre lui pour tentative de lésions corporelles graves.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!