Région d'Échallens (VD): Les enseignants buvaient sur le budget des camps
Actualisé

Région d'Échallens (VD)Les enseignants buvaient sur le budget des camps

Dans la guerre opposant l'association chargée des écoles et les profs, ces derniers sont accusés de s'offrir des apéros aux frais du contribuable.

par
xfz
L'association gérant les écoles accuse les profs de boire aux frais des contribuables.

L'association gérant les écoles accuse les profs de boire aux frais des contribuables.

Keystone

La gratuité de l'école provoque des remous inattendus. Dans la région d'Échallens, les profs déplorent une baisse draconienne des montants alloués aux camps et sorties. Le budget d'environ un million de francs a été amputé de quelque 400'000 francs, puisque les parents ne sont plus mis à contribution. Ainsi, trois quarts des activités proposées auparavant sont menacés ou ont déjà été annulées, comme révélé par «20 minutes».

Dès lors, l'association intercommunale qui gère les écoles a décidé de réviser les comptes à la loupe. Selon «24 heures», elle aurait découvert que certains enseignants s'offraient des apéros et des bouteilles de rouge aux frais du contribuable.

Contacté par «20 minutes», un prof de la région répond: «Oui, c'est vrai. Il peut nous arriver de boire un apéro en fin de journée, lors des camps. C'est une tradition. Tout comme pour les conseillers qui participent aux assemblées de l'association. À eux aussi, le contribuable offre l'apéro. De plus, eux, ils sont payés pour ces soirées-là, ce qui n'est pas le cas de nos accompagnants, qui viennent bénévolement. C'est d'ailleurs une façon de les remercier. De plus, la plupart des communes de la région ont leur propre carnotzet! Du coup, si on décide que les apéros ne peuvent pas se faire aux frais du contribuable, ils seront nombreux à devoir se remettre en question.»

En outre, «24 heures» explique que la société qui prépare les repas servis dans les cantines a dénoncé son contrat au 30 juin pour des raisons financières. Un nouveau concept, moins flexible pour les enfants, sera mis en place par l'association.

Ton opinion