Gel des notes: Les enseignants vaudois remis à l'ordre
Actualisé

Gel des notesLes enseignants vaudois remis à l'ordre

Le Conseil d'Etat vaudois ne tolérera plus les actions de gel administratif menées depuis cet automne par les enseignants en colère contre la nouvelle grille salariale.

Si les obligations légales et contractuelles ne sont pas respectées, des sanctions pourront être prises.

Une délégation du Conseil d'Etat a rencontré jeudi (hier) les directeurs de gymnases, a communiqué la chancellerie vaudoise. Le gouvernement estime avoir entendu les revendications des enseignants quant à leur statut salarial et avoir mené avec eux de «longues» négociations qui ont permis une «amélioration significative» de leur situation.

Jusqu'ici, le gouvernement a privilégié la voie de la concertation et n'a pas pris de sanctions. Il ne peut désormais plus admettre des actions «dont le caractère illicite» est connu des syndicats et des enseignants eux-mêmes. Avant la rentrée de janvier, chaque maître de gymnase recevra un courrier rappelant les obligations légales et contractuelles et l'invitant à cesser toute action telle que le gel des notes, gel des absences, gel des évaluations des travaux de maturité, retenue des résultats des épreuves cantonales de référence... Les mesures légales et réglementaires devront autrement être appliquées, relève le Conseil d'Etat. (ap)

Ton opinion