Football: Les entraîneurs suisses de Bundesliga assurés d’être européens
Publié

FootballLes entraîneurs suisses de Bundesliga assurés d’être européens

Gerardo Seoane et Urs Fischer sont assurés d’être européens la saison prochaine. En 2022, les entraîneurs helvétiques signent des exercices réussis.

par
Elias Baillif
Gerardo Seoane et Urs Fischer ont rempli leurs objectifs cette saison.

Gerardo Seoane et Urs Fischer ont rempli leurs objectifs cette saison.

imago images/Contrast

Gerardo Seoane a quitté Young Boys la saison passée en n’ayant plus rien à prouver en Suisse. En acceptant de rejoindre le Bayer Leverkusen, il reprenait l’un des bancs les plus intéressants de Bundesliga, au risque toutefois de faire les frais de l’insidieuse dynamique inhérente à un club habitué à décevoir. Une saison plus tard, pas d’inquiétude, tout se passe bien du côté de la Bay Arena pour l’entraîneur lucernois de 43 ans.

À l’exception de deux petits creux en octobre et en décembre, où par deux fois le Bayer s’est fait l’auteur d’une série de quatre matches sans victoire, les hommes de Seoane ont fait preuve de constance. Troisièmes de Bundesliga depuis le mois de janvier, les voilà assurés d’être en Ligue des champions la saison prochaine. Mieux, cela faisait six ans que le «Werkself» n’avait pas fini sur le podium du championnat allemand.

Dans l’ouest de l’Allemagne, Seoane a mis en place un football fait de pressing et de rythme. Dès la récupération, les coéquipiers de Florian Wirtz – un joueur qui a véritablement explosé cette saison avant de se rompre les ligaments croisés en mars – ont pris la bonne habitude de vite se projeter vers l’avant. Résultat, le Bayer est l’une des formations les plus attrayantes de «Buli».

Urs Fischer lui aussi qualifié

Du côté de l’Union Berlin d’Urs Fischer, on sourit aussi. Après la victoire des «Berliner» samedi contre Fribourg (4-1), ceux-ci seront en Europe la saison prochaine, quoi qu’il arrive. Reste à déterminer s’ils maintiendront leur actuelle sixième place, qualificative pour l’Europa League, ou s’ils termineront septièmes et prendront part à l’Europa Conference League. 

Depuis l’arrivée d’Urs Fischer sur le banc du deuxième club de Berlin en 2018, la progression de l’Union a été météorique. Elle a découvert l’élite du football allemand pour la première fois en 2019 avant de terminer aux onzième et septième places lors des saisons suivantes. En 2022, les «Hommes de Fer» ont encore vendu du rêve aux supporters qui garnissent les travées de l’Alte Forsterei: deux victoires dans le derby contre le Hertha, une demi-finale en Coupe et une nouvelle qualification européenne après celle acquise il y a un an.

À présent, le défi pour la troupe de l’entraîneur lucernois va être de pérenniser ces résultats historiques. Car le retour de clubs comme l’Eintracht, Wolfsburg ou encore Mönchengladbach, tous trois auteurs de saisons catastrophiques, risque de mettre à mal le nouveau statut des Berlinois de l’Est. Au-delà des enjeux sportifs, l’Union s’est donné comme objectif de se trouver un nouveau stade à moyen terme. Son antre est devenu trop petit pour accueillir tous les supporters du nouveau club à la mode en Allemagne.

Bradley Fink n’en finit plus de marquer

Schalke 04 de retour en Bundesliga

Ton opinion

0 commentaires