Actualisé 05.05.2014 à 09:37

BerneLes entreprises suisses demeurent confiantes

Les firmes helvétiques demeurent de manière générale optimistes quant aux perspectives de l'économie helvétique à l'issue du premier trimestre 2014.

Toutefois certains secteurs, comme l'industrie de transformation, les services financiers et les assurances ainsi que l'hôtellerie estiment que le climat s'est quelque peu assombri. Dans l'industrie de transformation, la situation des affaires s'est un peu dégradée, même si l'image globale demeure satisfaisante, écrit lundi le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) au terme de sa dernière enquête conjoncturelle. Ces entreprises relèvent ainsi que les entrées de commandes ne se sont plus accélérées.

A l'image du début d'année, les réserves de travail demeurent défavorables, le KOF observant que la relance a quelque peu marqué le pas. L'utilisation des capacités n'a guère évolué durant les trois premiers mois de l'année, s'affichant à 82% en valeur désaisonnalisée.

Les entreprises jugent un peu plus souvent leurs stocks excessifs qu'à la fin de l'année 2013, ces derniers ayant cessé de se résorber. Les attentes relatives aux exportations, tout comme les perspectives générales d'évolution des affaires, sont moins optimistes qu'en début d'année.

Nouvelle dégradation dans l'hôtellerie

Dans l'hôtellerie, la situation s'est dégradée pour la seconde fois consécutive, après l'embellie intervenue l'automne passé. Certes, les chiffres d'affaires n'ont plus reculé au regard de la période correspondante de 2013, mais la rentabilité s'est notablement dégradée depuis le début de l'année, en particulier dans les régions de montagne.

Face à cette évolution, les établissements hôteliers ont réduit leurs effectifs de manière accrue, ces derniers étant désormais jugés presque adaptés, selon le KOF. Dans le secteur financier et des assurances, la bonne situation évoquée en début d'année ne s'est pas prolongée jusqu'au printemps.

Les chercheurs zurichois mettent en particulier en exergue une situation plus difficile pour les assureurs, même si elle demeure majoritairement favorable. L'évolution prochaine des affaires continue ainsi de susciter des jugements positifs. Les banques se montrent elles moins confiantes qu'en début d'année, mais là aussi la tendance demeure favorable.

En revanche, la situation des affaires s'est améliorée dans la construction, à la faveur de conditions météorologiques favorables en avril. L'activité s'est ainsi sensiblement accrue, alors que les carnets de commandes restent bien garnis.

Détaillants toujours optimistes

Les détaillants portent également un jugement plus favorable sur la marche de leurs affaires que précédemment, notamment sur la base d'une fréquentation et de ventes en hausse. Si les commerçants déplorent cependant des stocks de marchandises trop abondants, les attentes s'avèrent plus favorables qu'en début d'année.

L'enquête conjoncturelle du KOF d'avril 2014 porte sur plus de 6000 entreprises. Le sondage englobe des firmes actives dans l'industrie, le bâtiment, ainsi que dans les principaux secteurs de services. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!