Actualisé 27.10.2009 à 12:47

Recherche & DéveloppementLes entreprises suisses savent être innoventes

En 2008, elles ont augmenté leurs dépenses en recherche et développement de 8,7%, nettement au-dessus de la moyenne mondiale de 5,7%.

La Suisse se place ainsi au 5e rang des pays les plus innovants au monde.

C'est ce qui ressort d'une étude du cabinet de conseil en stratégie Booz & Company à Zurich, publiée mardi. Le document recense les 1000 entreprises qui ont réservé les plus gros budgets en R&D.

Si l'étude analyse les chiffres 2008, une année marquée par les premiers effets de la crise économique notamment au dernier trimestre, elle constate que les industriels ont néanmoins continué d'investir dans la recherche. Les 1000 groupes examinés y ont consacré au total 532 milliards de dollars (537 milliards de francs), soit 5,7% de plus qu'en 2007.

La Suisse dans le top ten

En consacrant 24,9 milliards de francs à la recherche, soit 4,49% du total mondial, les entreprises suisses se placent au 5e rang. Elles ont augmenté leurs investissements en R&D de 8,7% en 2008 et 27 d'entre elles figurent cette année dans cette étude (24 en 2007).

Deux grosses firmes se classent dans le top ten: Roche (3e) avec 8,845 milliards de francs et Novartis (9e) avec 7,217 milliards. Nestlé pointe à la 71e place.

La présence des pharmas en tête de ce classement n'est pas une surprise puisque c'est l'un des secteurs en pointe dans le domaine. La santé et la pharmacie absorbent 23% des dépense de recherche et c'est là qu'on y constate la plus forte progression des investissements.

L'électronique et l'informatique se taillent également une bonne part des dépenses avec 27% tandis que l'automobile (16%) profite également de la recherche.

Les seules branches dans lesquelles les dépenses en R&D ont diminué sont celles de l'industrie aérienne et le secteur de la défense avec un recul de 2,3%, selon Booz & Company.

Chine et Brésil rattrapent le retard

Les entreprises performantes dans l'innovation sont toujours situées dans les pays industriels: Amérique du Nord (augmentation de 6,5%), Europe (6,3%) ou Japon (0,5%). Toutes les entreprises du top ten sont issues de ces régions, le trio de tête étant formé de Toyota, Nokia et Roche.

Mais les pays émergents font lentement leur apparition dans l'étude. Quinze entreprises chinoises et trois brésiliennes ont réussi au moins une fois à faire partie des 1000 classées. Par ailleurs, la Chine et le Brésil ont augmenté leurs dépenses en R&D de respectivement 27,6% et 18,7% en 2008.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!