24.07.2020 à 13:19

Coronavirus

Les EPF ont «tout prévu» pour les examens d’août

Les étudiants et le personnel des deux écoles polytechniques fédérales seront protégés au mieux contre le Covid-19 lors des examens d’août. Le masque ne sera pas obligatoire à l’EPFL durant les épreuves.

Les étudiants ont été informés vendredi après-midi des mesures qui seraient prises lors des examens d’août.

Les étudiants ont été informés vendredi après-midi des mesures qui seraient prises lors des examens d’août.

KEYSTONE

Les deux écoles polytechniques fédérales ont «tout prévu» pour protéger leurs étudiants et leur personnel contre le coronavirus lors des examens d’août. Les mesures vont de la limitation du nombre d’étudiants par salle au port du masque d’hygiène, voire aux oraux par vidéoconférence pour ceux qui souffrent de symptômes.

À Lausanne comme à Zurich, les étudiants seront disposés dans les salles d’examens écrits de manière à respecter une distance de 2 mètres entre eux. À l’EPFL, ils ne seront pas obligés de porter un masque durant les épreuves, sauf lors d’examens de groupe, où cette distance ne peut pas être respectée, indique le service de presse. Les étudiants ont été informés vendredi après-midi.

Masque avant et après

Ils devront également porter le masque avant et après s’être installés à leur place pour leurs examens écrits. Du gel hydroalcoolique sera, en outre, à leur disposition à l’entrée de chaque salle.

Toutes les places seront nettoyées et désinfectées avant chaque examen, souligne la haute école basée à Écublens (VD). Afin de garantir une bonne gestion des flux de personnes, l’EPFL va baliser «minutieusement» le chemin d’accès aux salles d’examens.

Oraux seulement sans symptôme…

Les examens oraux doivent se tenir en présence physique des étudiants. Ces derniers disposeront du matériel nécessaire pour nettoyer leur place de préparation en arrivant et en repartant. Ils devront faire de même si l’oral se déroule assis face aux experts plutôt qu’au tableau.

En cas de symptômes ou de mise en quarantaine, les étudiants devront rester chez eux aussi bien à Lausanne qu’à Zurich. Ils ne pourront pas se présenter aux examens de l’EPFL. Une alternative devra être trouvée.

… ou en vidéoconférence à Zurich

À Zurich, l’EPF a d’ores et déjà choisi une alternative pour les étudiants souffrants en vue des oraux. Ils pourront passer l’épreuve en vidéoconférence. Les étudiants faisant partie du groupe à risque ou ne pouvant se rendre sur place en provenance de l’étranger bénéficieront également de cette possibilité. La haute école l’a annoncé mercredi sur Twitter lors de la présentation de ses mesures.

Pour les autres, l’examen oral se déroulera «en présentiel», comme à Lausanne. À l’EPF de Zurich, les examinateurs pourront toutefois exiger que l’étudiant ou étudiante porte un masque lors de son oral. Des vitres en plexiglas seront, en outre, installées en cas de besoin.

Pour les examens écrits, l’EPFZ recommande le port du masque. Il sera même obligatoire dans certains bâtiments. La haute école va installer, par ailleurs, des toilettes supplémentaires de type mobile pour éviter de transformer le «petit coin» en foyer de propagation du virus. Les épreuves seront échelonnées, le flux des candidats sera balisé et contrôlé pour empêcher tout attroupement.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!