Culture: Les Etats-Unis fêtent les 75 ans d'Elvis Presley
Actualisé

CultureLes Etats-Unis fêtent les 75 ans d'Elvis Presley

Une Harley-Davidson de 1957, un buste du King en César, une ceinture d'or et de diamants portée à Las Vegas...

Voilà les objets que les fans peuvent admirer dans plusieurs expositions aux Etats-Unis, qui explorent l'image et l'héritage du roi du rock'n'roll Elvis Presley qui aurait eu 75 ans vendredi.

Au Musée Grammy de Los Angeles s'est ouverte jeudi jusqu'au 28 mars la présentation d'une soixantaine de photographies du reporter Alfred Wertheimer qui dévoilent Elvis à 21 ans, en 1956, lorsque la star naissante n'était pas encore une légende.

L'exposition «Elvis at 21», qui présente de rares clichés du King dans des studios de New York enregistrant «Don't be cruel» ou dépouillant le courrier de ses fans nonchalemment installé sur un canapé, sera également accueillie à Washington, à la National Portrait Gallery à partir du mois d'octobre. Elle voyagera dans sept autres villes américaines de Little Rock en Arkansas à Richmond en Virginie.

Produits dérivés du King

«One life: Echoes of Elvis», une autre exposition, plus modeste, présente à la National Portrait Gallery de Washington un échantillon des illustrations et des produits dérivés qu'a inspirés le King.

Y trônent notamment un buste doré massif d'Elvis affublé, tel César, d'une armure de romain et la peinture originale du timbre du King, le plus vendu des timbres postaux commémoratifs américains (500 millions d'exemplaires).

Des livres, édités avant sa mort en 1977, promettent d'enseigner les recettes favorites d'Elvis ou même d'apprendre à lire avec Elvis. Des «lunch-box» (boîtes contenant les repas des écoliers) et des moulins à café en fer blanc se parent du portrait du chanteur.

Jusqu'ici, Elvis a figuré chaque année au sommet des artistes décédés continuant à générer un substantiel chiffre d'affaires.

«Hip-shaking story»

Au musée de la presse Newseum de Washington, l'exposition «Elvis ! His groundbreaking, hip-shaking newsmaking story» (»Elvis et son épopée qui déhanche») rassemble nouveaux documents filmés, lettres, télégrammes relatant l'effet sensationnel dans les médias de la vie du King, de sa course au succès jusqu'à sa mort.

L'exposition qui compte également des objets rares tels son Harley Davidson de 1957 et la ceinture dorée qu'il portait lors de sa rencontre avec le président Richard Nixon en 1970, s'ouvre le 12 mars et dure jusqu'en février 2011.

A Las Vegas, les fans pourront revoir Elvis avec un spectacle du Cirque du Soleil, «Viva Elvis», dont la première s'ouvre le 12 février.

Mais c'est évidemment par Graceland, la résidence du King dans le Tennessee que les admirateurs doivent passer pour ce 75e anniversaire où une kyrielle d'événements sont organisés. Le manoir de Memphis est la propriété privée la plus visitée des Etats-Unis... après la Maison Blanche.

(ats/afp)

Ton opinion