Actualisé 31.07.2014 à 07:18

IsraëlLes Etats-Unis fournissent l'armée en munitions

Tandis que le conflit se durcit à Gaza, on apprend qu'Israël a obtenu des grenades et des obus de mortier estampillés Etats-Unis. Le pays a en outre rappelé 16'000 réservistes.

Les Etats-Unis ont confirmé mercredi avoir autorisé Israël à puiser dans des stocks de munitions américains au cours de la semaine écoulée pour poursuivre les raids à Gaza. Ils ont notamment fourni à l'armée israélienne des grenades et des obus de mortier.

Ces munitions sont entreposées en territoire israélien dans le cadre d'un programme de l'armée américaine appelé «War Reserves Stock Allies-Israel» (WRSA-I), dont le principe est de stocker des munitions en Israël, à l'usage des Américains, munitions auxquelles les Israéliens peuvent cependant avoir accès dans des situations d'exception.

Israël n'a toutefois pas invoqué de situation d'urgence particulière lorsqu'elle a présenté sa dernière demande en date, voici une dizaine de jours, a dit un responsable de la Défense, sous le sceau de l'anonymat.

Intérêts américains

Washington a malgré tout permis aux Israéliens de puiser dans ces stocks stratégiques pour se fournir en grenades de 40 mm et en obus de mortier de 120 mm, a précisé le responsable.

«Les États-Unis se sont engagés à garantir la sécurité d'Israël, et il est crucial pour les intérêts nationaux américains d'aider Israël à développer et à maintenir une capacité d'autodéfense forte et réactive», a déclaré John Kirby, un porte-parole du Pentagone, dans un communiqué. «Cette vente d'armement est cohérente avec ces objectifs», a-t-il estimé.

De leur côté, les membres du Congrès américain s'employaient mercredi à débloquer plusieurs millions de dollars de financements supplémentaires pour le bouclier antimissile israélien «Dôme de fer», qui a intercepté nombre de roquettes palestiniennes depuis le début du conflit. (ats/afp)

Réservistes mobilisés

L'armée israélienne a mobilisé 16'000 réservistes supplémentaires pour son opération menée dans la bande de Gaza, portant leur nombre à 86'000, a annoncé jeudi une porte-parole militaire. Depuis le 8 juillet, les combats ont déjà fait plus de 1360 morts, côté palestinien, et 59, côté israélien.

Le cabinet israélien de sécurité décidé mercredi à l'unanimité de poursuivre les attaques contre les «cibles terroristes» du Hamas et les opérations menées en vue de «neutraliser» les tunnels creusés par le mouvement islamiste entre l'enclave palestinienne et le territoire israélien, a indiqué la radio publique.

Une nouvelle réunion du cabinet de sécurité, qui comprend huit ministres, est prévue jeudi après-midi, a ajouté la radio. Cité par la radio, un général en charge du secteur de Gaza a expliqué que la destruction des tunnels était «une question de jours».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!