Actualisé 22.11.2014 à 13:05

Ukraine

Les Etats-Unis livrent des radars antimortiers à Kiev

L'armée américaine a fourni à l'Ukraine trois engins destinés à détecter et localiser les positions de tir de la rébellion prorusse. Washington refuse encore de fournir à Kiev du matériel létal.

Les radars ont été envoyés en Ukraine à bord d'un avion-cargo C-17 qui a accompagné le vice-président américain Joe Biden lors de son voyage dans le pays, coïncidant avec l'anniversaire de la révolte du Maïdan.

Au total, 20 radars anti-mortiers doivent être livrés à Kiev au cours des prochaines semaines. Les troupes ukrainiennes devraient commencer à être formées à leur fonctionnement à partir de la mi-décembre, selon un porte-parole du Pentagone.

Les radars détectent et localisent d'où proviennent les tirs de mortiers. Ils peuvent aussi équiper un mortier, qui réplique aux tirs essuyés. «Il reviendra aux Ukrainiens de décider comment, où et quand ils souhaitent déployer ces systèmes», a souligné le porte-parole.

Pour l'heure, le président américain Barack Obama refuse de livrer des armes et des munitions à l'Ukraine, préférant la fournir en matériel «non létal», comme des radars, des lunettes de vision nocturne ou des gilets pare-balles. (ats/afp)

Kiev dénonce la présence de 7500 soldats russes

Le ministre ukrainien de la Défense Stepan Poltorak a dénoncé la présence de 7500 soldats russes dans l'est de l'Ukraine où les forces ukrainiennes combattent les séparatistes prorusses et annoncé son intention d'augmenter le nombre de ses soldats. «La présence de 7500 représentants des forces armées russes sur le territoire ukrainien est un facteur déstabilisateur qui nous empêche de stabiliser rapidement la situation dans notre pays,» a déclaré Stepan Poltorak en rencontrant vendredi soir les attachés militaires étrangers, selon un communiqué disponible sur le site du ministère samedi.

Face à ces menaces, l'Ukraine a l'intention d'«augmenter le nombre de ses forces armées» et d'améliorer leur approvisionnement, a-t-il poursuivi sans plus de détails. La nouvelle coalition parlementaire, dévoilée vendredi en Ukraine, s'est engagée à faire de l'adhésion à l'Otan une priorité, accentuant l'ancrage occidental du pays.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!