Les étrangers fondent pour le chocolat suisse
Actualisé

Les étrangers fondent pour le chocolat suisse

Alors que le chocolat suisse est plus demandé que jamais à l'étranger, chaque Suisse en a comsommé en moyenne 11.9 kilos en 2006, soit 300g de plus qu'en 2005.

La croissance des ventes de 4,1% enregistrée en 2006 est en grande partie imputable aux exportations.

L'an passé, les 18 fabricants suisses de chocolat ont une nouvelle fois enregistré un résultat record, tant au niveau du volume de ventes que du chiffre d'affaires, a annoncé mercredi l'association faîtière Chocosuisse. Les ventes ont augmenté de 4,9% en volume pour s'établir à 168.250 tonnes. Cela correspond à un chiffre d'affaires de 1,526 milliard de francs, soit une croissance de 4,1% par rapport à 2005. Les ventes réalisées à l'étranger représentent 58,7% de la production totale.

La demande en produits chocolatiers a profité du climat de consommation favorable en Suisse. L'évolution réjouissante du tourisme a donné des impulsions positives. Pourtant, les températures élevées de l'été ont sensiblement affaibli le chiffre d'affaires durant les deux mois concernés. Les ventes sur le territoire helvétique ont atteint 69.523 tonnes, en hausse de 0,8% par rapport à 2005. Le chiffre d'affaires réalisé sur le marché domestique s'est élevé à 793 millions de francs, en diminution de 1,2%.

La part des produits chocolatiers importés, mesurée à la consommation nationale, a continué de progresser pour atteindre 29,8%. Avec une consommation nationale de produits chocolatiers de 90.134 tonnes, la consommation moyenne par habitant a progressé de 300 grammes par rapport à 2005 pour passer à 11,9 kilos.

Les ventes écoulées à l'étranger ont atteint 98.727 tonnes, soit une augmentation de 8,1%. Le chiffre d'affaires réalisé au-delà des frontières helvétiques s'est élevé à 733 millions de francs, en progression de 10,6% par rapport à 2005.

Parmi les quelque 140 marchés d'exportation, l'Allemagne occupe à nouveau la première place (19,5%), suivie de la France (12%), de la Grande-Bretagne (10,4%) et des Etats-Unis (7,6%). (ap)

Ton opinion