Motion UDC: Les étrangers invités à payer pour les Gripen
Actualisé

Motion UDCLes étrangers invités à payer pour les Gripen

L'UDC veut soumettre les frontaliers et les étrangers résidant en Suisse à une taxe militaire. L'argent encaissé devrait servir à financer l'achat d'avions de combat.

par
Olivia Fuchs
La nouvelle motion de Hans Kaufmann (UDC) demande l'introduction d'une taxe militaire pour les étrangers domiciliés en Suisse.

La nouvelle motion de Hans Kaufmann (UDC) demande l'introduction d'une taxe militaire pour les étrangers domiciliés en Suisse.

Le Conseil fédéral souhaite acheter de nouveaux avions de combat, mais ne sait pas comment les financer. Le parti agrarien compte régler le problème de la manière suivante: faire participer les étrangers et les travailleurs frontaliers au financement du Gripen.

Le conseiller national UDC Hans Kaufmann a déposé une nouvelle motion dans laquelle il demande au Conseil fédéral d'introduire une taxe militaire pour ces personnes. Elle s'élèverait à 250 francs par an pour les étrangers domiciliés en Suisse et à 150 francs pour les travailleurs frontaliers. L'armée pourrait ainsi encaisser 400 millions via les étrangers et 30 millions de francs par le biais des frontaliers.

Une motion controversée

Pour Hans Kaufmann, qui est aussi un spécialiste des finances, les étrangers doivent participer aux coûts de l'armée, car elle garantit leur sécurité. Il ne comprend pas que les étrangers soient exemptés de frais militaires. Sa motion a été signée par toute une série de conseillers nationaux UDC, écrit mardi la «Basler Zeitung».

Mais les politiciens issus d'autres partis ne semblent pas prendre au sérieux cette revendication. «J'ai un peu de peine avec ce genre de proposition. Ces personnes paient déjà des impôts et des assurances sociales», a argumenté la conseillère nationale PDC Ida Glanzmann. Pour l'élue du PLR Corina Eichenberger, «il est totalement impensable que nos avions de combat soient payés par la population étrangère». Un avis également partagé par la présidente de la commission de la politique de sécurité, Chantal Galladé: «C'est une idée bien absurde. Cette proposition de l'UDC montre à quel point la question des Gripen mène à une confusion des idées.»

«C'est une idée originale»

Mais Hans Kaufmann peut compter sur le soutien du conseiller fédéral Ueli Maurer. «Il a trouvé mon idée originale», a-t-il affirmé. Le Département de la défense n'a pas pour autant voulu prendre position sur cette motion. D'ici à la fin avril, le Conseil fédéral présentera plusieurs possibilités permettant l'acquisition de ces nouveaux avions de combat.

Ton opinion