Actualisé 27.07.2015 à 15:38

Etude

Les Européens misent tout sur leurs séries

Les fictions américaines ne sont plus les programmes préférés des prime times des chaînes européennes.

de
mja

La bande annonce de «Empire».

Il n'y a encore pas si longtemps, lorsque TF1 diffusait «Dr House» à 20 h 50 ou quand M6 programmait une soirée «Desperate Housewives», les chaînes concurrentes ne cherchaient même pas à rivaliser. Ces fictions étaient les chouchous des Français. Or, cette époque semble révolue. Une étude publiée par Eurodata, banque de données internationales des diffusions et des audiences des programmes de télévision, montre en effet que les séries américaines occupent de moins en moins les prime times des chaînes européennes.

La France, le Royaume-Uni ou le Danemark privilégient désormais les créations nationales, comme «Disparue», «Broadchurch» ou «Borgen», qui sont souvent couronnées de succès. La multiplication des services de vidéos à la demande, qui proposent les séries américaines quasi en même temps que la diffusion outre-Atlantique, est l'un des facteurs de cette évolution de l'offre.

«Empire» sur W9

Cette tendance n'est pas près de s'arrêter, du moins en France. M6 a annoncé il y a peu qu'elle avait lancé le développement de huit projets de séries policières ou dramatiques.

Ce n'est pas pour autant que le marché des exportations des séries créées au pays de l'Oncle Sam se porte mal, bien au contraire. Les Européens restent friands de fictions US et continuent de les acheter en masse. La nouveauté c'est qu'elles sont diffusées à d'autres horaires ou qu'elles atterrissent sur les petites chaînes des grands groupes. «Empire» en est un parfait exemple: d'abord prévue à la rentrée sur M6, elle sera finalement diffusée par sa petite sœur W9.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!