Publié

Grisons«Les excréments flottent même à la surface de l’eau»

Un retraité dénonce des conditions intenables depuis que les WC situés au bord du lac de Cresta à Trin (GR) ont été fermés. La commune s’excuse.

par
Adriel Monostori/ofu
1 / 5
imago/imagebroker
imago/Westend61
imago/Rainer Mirau

Le lac de Cresta est en lice pour devenir «la plus grande cuvette WC des Grisons», s’indigne Jürg Strickler. Le septuagénaire affirme en effet que les rives du plan d’eau situé à Trin empestent loin à la ronde. Dans une lettre de lecteur adressée au «Bündner Tagblatt», le retraité écrit: «Chères toilettes publiques du lac, il est grand temps que vous rouvriez vos portes!»

En effet, le cabanon abritant les WC a été fermé en septembre, à la fin de la saison des baignades. Du coup, les visiteurs n’ont plus aucun endroit pour se soulager. Raison pour laquelle ils sont forcés de le faire dans la nature, critique Jürg Strickler. «La saison des baignades est terminée, mais il y a encore beaucoup de randonneurs dans le coin.» L’Alémanique précise aussi que certains courageux, comme lui d’ailleurs, ont bravé jusqu’à peu les températures froides pour aller se baigner dans le lac. «Je trouve juste dégueulasse de voir flotter à la surface de l’eau des petits tas bruns quand je suis en train de nager!» Et d’ajouter: «Quand on se promène au bord du lac, ça sent les excréments. On voit des petits bouts de mouchoirs un peu partout dans la forêt environnante.»

Ruée vers le lac en automne

Stefan Caprez, en charge de l’entretien au lac de Cresta, explique qu’en hiver l’eau des canalisations gèle. «C’est une des raisons pour lesquelles les WC sont fermés. C’est impossible de les faire fonctionner en hiver.» Selon lui, l’endroit est très peu fréquenté durant la période froide. Il se dit par ailleurs étonné du contenu de la lettre de lecteur. «Je n’ai jamais rien remarqué de la sorte.»

La commune de Trin, en revanche, dit être au courant du problème. Elle a reçu une plainte allant dans ce sens. Le président Maurus Caflisch explique qu’il y a eu cet automne une ruée vers le lac, causée par la pandémie. Il avoue que la commune n’a pas été préparée à cet afflux de randonneurs. Les autorités vont se concerter afin de prendre des mesures pour l’année prochaine.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
239 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Frais et printanier

05.12.2020 à 18:18

"C’est impossible de les faire fonctionner en hiver". Toilettes sèches, ils n'ont jamais entendu parler dans les Grisons?

Hihanhihan

05.12.2020 à 15:52

Dans le lac Léman y a pas que les excréments qui pourraient flotter.....

recommandation

05.12.2020 à 15:03

ah on ferme la boubouche si on se baigne dans ce lac à moins d'être scatophile