Corée du Nord: Les exécutions effroyables de Kim Jong-un
Actualisé

Corée du NordLes exécutions effroyables de Kim Jong-un

Des images satellites analysées par des ONG révéleraient que le régime de Pyongyang se débarrasse des personnes
gênantes à l'aide de canons antiaériens.

par
adi
1 / 206
07.07.2016 La Corée du Nord a estimé vendredi que les sanctions financières prises la veille par Washington contre Kim Jong-Un équivalaient à une «déclaration de guerre».

07.07.2016 La Corée du Nord a estimé vendredi que les sanctions financières prises la veille par Washington contre Kim Jong-Un équivalaient à une «déclaration de guerre».

AP/Wong Maye-e
06.07.2016 Les Etats-Unis ont annoncé mercredi des sanctions financières contre le leader nord-coréen Kim Jong-Un pour violations des droits de l'homme.

06.07.2016 Les Etats-Unis ont annoncé mercredi des sanctions financières contre le leader nord-coréen Kim Jong-Un pour violations des droits de l'homme.

epa/Kcna
02.06 Le communiqué publié par l'ONU mercredi condamne les deux tirs d'avril ainsi que celui conduit mardi qui s'est soldé par un nouvel échec.

02.06 Le communiqué publié par l'ONU mercredi condamne les deux tirs d'avril ainsi que celui conduit mardi qui s'est soldé par un nouvel échec.

Kcna

Un rapport, basé sur des clichés et rendu public jeudi, montre la brutalité de la méthode des mises à mort de la Corée du Nord, rapportent vendredi plusieurs médias britanniques.

Les photos, publiées par le Comité pour les droits de l'homme en Corée du Nord (HRNK) et AllSource Analysis, ont été prises en octobre de l'année dernière. Elles ont depuis été analysées par des experts. Elles montrent la zone d'entraînement militaire Kanggon, basée non loin de la capitale, Pyongyang, où six batteries antiaériennes ZPU-4 (quatre canons chacune) auraient été utilisées pour tirer sur des personnes situées à une centaine de mètres.

Greg Scarlatiou, directeur exécutif de HRNK, explique: «L'explication la plus plausible de la scène ... est une exécution publique horrible. Toute personne qui a été témoin des dégâts qu'un seul calibre .50 peut faire sur un homme risque de frissonner rien qu'en imaginant la puissance de feu de 24 canons tirant en même temps. Les corps seraient tout simplement pulvérisés.»

2015, une année chargée en exécutions

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a ordonné la mise à mort de 15 dignitaires du régime cette année, dont certains pour s'être plaints des politiques mises en oeuvre par le dictateur.

Parmi eux figuraient deux personnalités qui avaient rang de vice-ministre, a rapporté l'agence sud-coréenne Yonhap, qui cite des députés ayant assisté à une réunion d'information des services de renseignements nationaux (NIS). Ils ont été exécutés parce qu'ils s'étaient plaints des directives du jeune dirigeant nord-coréen, ont expliqué les députés. (adi/afp)

Ton opinion