Actualisé 20.05.2016 à 11:40

Brexit

Les expatriés de longue date ne pourront pas voter

Deux Britanniques expatriés depuis plus de 15 ans contestaient le fait de ne pas pouvoir voter.

1 / 69
La Une du Evening Standard, journal londonien, après le résultat du vote. (Vendredi 24 juin 2016)

La Une du Evening Standard, journal londonien, après le résultat du vote. (Vendredi 24 juin 2016)

Reuters
Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter a estimé vendredi qu'à court terme le Brexit changera peu de choses pour les relations de la Suisse avec l'Union européenne (UE). Les défis restent les mêmes, selon le conseiller fédéral. (Vendredi 24 juin 2016)

Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter a estimé vendredi qu'à court terme le Brexit changera peu de choses pour les relations de la Suisse avec l'Union européenne (UE). Les défis restent les mêmes, selon le conseiller fédéral. (Vendredi 24 juin 2016)

Keystone
David Cameron a annoncé vendredi son intention de démissionner de ses fonctions de Premier ministre pour laisser à un autre le soin d'engager les négociations de sortie de l'Union européenne, après le vote des Britanniques pour un Brexit. (24 juin 2016)

David Cameron a annoncé vendredi son intention de démissionner de ses fonctions de Premier ministre pour laisser à un autre le soin d'engager les négociations de sortie de l'Union européenne, après le vote des Britanniques pour un Brexit. (24 juin 2016)

Reuters

La cour d'appel de Londres a débouté vendredi deux Britanniques qui contestaient le fait de ne pas pouvoir voter lors du Brexit parce qu'ils sont expatriés depuis plus de 15 ans. Selon eux, ce verdict contrevient à la liberté de circulation dans l'UE.

Un ancien combattant de la 2e Guerre mondiale de 94 ans vivant en Italie et une avocate de 54 ans qui réside en Belgique estiment que l'interdiction faite aux Britanniques expatriés depuis plus de 15 ans dans l'UE de voter le 23 juin contrevient à ce pilier de l'UE.

Cette disposition de la loi encadrant le référendum s'applique à tous les scrutins au Royaume-Uni. Les avocats des deux plaignants ont décidé de se pourvoir devant la Cour suprême britannique. L'audience aura lieu mardi, a précisé vendredi le cabinet Leigh Day.

Selon les chiffres du Parlement, 1,2 million de Britanniques vivent dans des pays membres de l'UE, sans qu'il soit toutefois possible de savoir combien d'entre eux y vivent depuis plus de 15 ans.

Le Parti conservateur (au pouvoir) s'est engagé dans son programme à abolir cette interdiction mais cette promesse ne s'est pas encore concrétisée. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!