Publié

SondageLes expats ne se battent pas pour habiter à Genève

Sur une liste de 82 villes du monde entier, Zoug et Bâle figurent parmi les villes les plus appréciées des travailleurs étrangers. Lausanne, Zurich et Genève sont loin derrière.

par
ats/szu
La Cité de Calvin est impopulaire auprès des travailleurs étrangers. En cause, la difficulté à trouver un logement.

La Cité de Calvin est impopulaire auprès des travailleurs étrangers. En cause, la difficulté à trouver un logement.

Keystone/Leandre Duggan

On ne vous apprend rien: depuis des années, la Suisse est connue pour attirer des professionnels venus du monde entier. Publié mardi, un classement élaboré par le réseau InterNations s'est arrêté sur le bien-être et la qualité de vie des expatriés. Et celui-ci diffère fortement selon la ville dans laquelle ceux-ci ont élu domicile.

Sur 82 villes recensées dans le monde entier, sept cités suisses figurent dans le top 20 des endroits où il fait bon vivre. Zoug et Bâle se partagent respectivement les huitième et dixième place.

Il faut aller bien plus loin dans le classement pour tomber sur Lausanne (36), Berne (38), Zurich (41), Lugano (53) et Genève (69). Si la majorité de nos villes ont reçu de bonnes évaluations dans les domaines de la sécurité, des transports urbains et de l'environnement, c'est dans la catégorie «socialisation» que le bât blesse.

Zurich et Berne, peu enclines aux nouvelles amitiés

À cet égard, deux autres grandes villes suisses figurent parmi les plus mauvais élèves. Car plus d'une expérience sur deux démontre qu'il est difficile de se faire de nouvelles connaissances à Zurich et à Berne.

S'il n'est pas des plus simples pour les expatriés de trouver un logement à Zoug ou à Bâle, ces villes survolent le classement grâce à leurs excellents résultats dans diverses catégories. Pour exemple, Zoug est la seule ville suisse à figurer dans le top 10 de l'indice «Working in the City», où l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée est optimal. De plus, les expatriés estiment que les prix des loyers y sont abordables. A l'opposé de Zurich et Genève, où trouver un toit relève du véritable parcours du combattant.

Rome, Milan et Paris en bas du classement

Outre les villes helvétiques, Taipei, Kuala Lumpur, Ho Chi Minh Ville, Singapour, Montréal, Lisbonne, Barcelone et La Haye figurent parmi les endroits les plus sollicités par les travailleurs étrangers. En fin de classement se situent Rome, Milan, Lagos (Nigeria), Paris, San Francisco, Los Angeles, Lima et New York. Koweït City ferme la marche.

20'000 personnes questionnées

20'000 personnes questionnées

Pour les besoins de l'étude, plus de 20'000 personnes de 178 pays et 187 nationalités vivant et travaillant à l'étranger ont été interrogées. Seules les villes notées par au moins 50 participants ont été incluses dans le classement.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!