Syrie: Les experts de l'ONU ont recueilli des échantillons

Actualisé

SyrieLes experts de l'ONU ont recueilli des échantillons

Les experts chargés par l'ONU d'enquêter sur l'éventuel usage d'armes chimiques en Syrie ont pu prélever lundi des échantillons près du site d'une attaque présumée

Ces enquêteurs avaient dans un premier temps dû rebrousser chemin après avoir été la cible de tireurs embusqués. Ils ont finalement pu visiter un hôpital de campagne à Moadamiyat al-Chams, au sud-ouest de Damas, où ont été soignés des victimes de l'attaque survenue le 21 août, a précisé un responsable onusien sous couvert de l'anonymat.

Ils ont pu y recueillir des échantillons dans le cadre de leur enquête, a-t-il ajouté. Selon des militants sur place, les experts ont pu s'entretenir avec des médecins ayant soigné les victimes de l'attaque, dans un centre du Croissant-rouge syrien.

Les enquêteurs de l'ONU se rendaient lundi matin vers le site de cette attaque chimique présumée - imputée au régime syrien - lorsqu'ils ont été pris pour cible par des snipers non identifiés, avait auparavant annoncé le porte-parole de l'ONU Martin Nesirky. Le régime syrien et l'opposition se sont mutuellement accusés d'être à l'origine de ces tirs.

Les experts de l'ONU ont également pu recueillir lundi dans deux hôpitaux des témoignages de victimes de l'attaque chimique présumée survenue le 21 août. L'ONU a par ailleurs émis une «ferme protestation» auprès des autorités syriennes et de l'opposition à la suite des tirs essuyés par le convoi de l'équipe d'experts lundi matin, a-t-il ajouté.

L'opposition et les pays occidentaux accusent l'armée d'avoir tué des centaines de civils dans une attaque à l'arme chimique la semaine dernière dans la zone où se sont rendus lundi les inspecteurs de l'ONU. (ats/afp)

Ton opinion