Horlogerie suisse: Les exportations en léger recul en avril
Actualisé

Horlogerie suisseLes exportations en léger recul en avril

Les exportations ont légèrement reculé sur un an de 0,8% à 1,82 milliard de francs. Grâce à un très bon mois de mars, le résultat cumulé depuis janvier reste cependant positif ( 2,1%).

Les montres en métaux précieux et notamment en or ont affiché une baisse marquée en avril, tirant clairement le niveau général vers le bas, a indiqué jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) dans un communiqué. La baisse de ce type de matières atteint 9% en valeur et 15% en volume.

En nombre de pièces, les montres-bracelets exportées en avril sont en hausse de 2,8%. Cette augmentation provient notamment de l'acier et des autres catégories de métaux. En valeur, le recul est de 3,1% à 1,689 milliard de francs. Grâce aux autres produits qui bondissent de 39,4%, les exportations horlogères suisses ne diminuent finalement que de 0,8% en avril.

La croissance s'est concentrée sur le segment des montres de moins de 200 francs, dont le nombre de pièces a augmenté de 7,9%. Entre 200 et 3000 francs, les baisses ont été de l'ordre de 7%. Les garde-temps de plus de 3000 francs n'ont pas joué de rôle moteur, avec une valeur en légère baisse.

Forte hausse en Italie et en France

Sur les principaux marchés, peu de baisses sont à relever, mais elles ont été marquées. A commencer par Hong Kong (-29,7%) où le recul des exportations semble s'aligner sur la réalité des ventes locales, précise la FH. Cette première destination pour la vente de montres est en baisse cumulée depuis janvier de 15,6%.

Les Etats-Unis ( 3,1%) ont continué sur leur tendance régulière et au final solidement positive. Entre janvier et avril, la progression cumulée se monte à 8,9%.

La Chine a indiqué une croissance particulièrement marquée ( 48,7%), mais probablement faussée par des exportations temporaires. Sans ces éléments, le résultat indiquerait environ 10%. Le Japon s'inscrit en baisse (-5,7%). Un effet de base défavorable induit par une excellente année 2014 y joue notamment un rôle, note la FH.

En Europe, l'Italie ( 11,9%) et la France ( 16,5%) ont réalisé une forte croissance. En Allemagne, la progression n'est que de 1,3%. Singapour enregistre une hausse de 2,7% et le Royaume-Uni de 3,6%. Les Emirats arabes unis sont en recul de 23,2%. (ats)

Ton opinion