Economie – Les exportations suisses ont fait un bond record de 15% l’année passée
Publié

ÉconomieLes exportations suisses ont fait un bond record de 15% l’année passée

Selon les chiffres de l’Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières publiés jeudi, le commerce extérieur a retrouvé son niveau d’avant-Covid.

Les exportations suisses ont connu une année record en 2021, portées par les produits chimiques et pharmaceutiques.

Les exportations suisses ont connu une année record en 2021, portées par les produits chimiques et pharmaceutiques.

Photo d’illustration/20min/Michael Scherrer

Après une année 2020 durement impactée par la pandémie de Covid-19, le commerce extérieur suisse retrouve son rythme de croisière. En 2021, les exportations ont bondi de 15,2% pour atteindre 259,5 milliards de francs. Un record, affirme ce jeudi l’Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF). Les importations ont, quant à elles, connu une hausse de 10,1% à 200,8 milliards, ce qui reste néanmoins inférieur au niveau prépandémie. Résultat: un excédent commercial de 58,7 milliards de francs sur l’ensemble de l’année écoulée.

Avec une hausse de 14,4 milliards de francs (+12,4%), ce sont les produits chimiques et pharmaceutiques qui ont le plus contribué à la croissance. Les exportations de produits immunologiques ont augmenté de 25% (+8,8 milliards). L’horlogerie a vu son chiffre d’affaires gonfler d’un tiers, soit de 5,3 milliards de francs, pour atteindre un niveau annuel record, précise le communiqué de l’OFDF.

Autre secteur qui a enregistré une croissance sensible: la bijouterie et joaillerie (+2,8 milliards), même si les ventes sont restées à un niveau encore inférieur de 1,2 milliard de francs à celui d’avant-Covid. Après avoir reculé lors des deux années précédentes, les secteurs machines et électronique ainsi que métaux ont aussi progressé de respectivement 2,7 milliards et 2,6 milliards. Les ventes d’instruments de précision ont, eux, grimpé de 11,2% (+1,8 milliard de francs).

Les exportations helvétiques ont gagné du terrain sur leurs trois principaux marchés: l’Europe (+18,1%), l’Amérique du Nord (+17%) et l’Asie (+9%) – stimulées notamment par Hong Kong (+23%), la Chine (nouveau record), le Japon et Singapour. Enfin, les exportations vers les États-Unis ont grimpé de 18,8%, atteignant un niveau record. Le pays de l’Oncle Sam a même détrôné l’Allemagne, principal importateur de produits suisses depuis 1954.

Les importations de Corée du Sud ont doublé en un an

Côté importations, les produits chimiques et pharmaceutiques ont enregistré une hausse de 7,1%, principalement à la faveur des produits immunologiques. Les arrivages de métaux ont grimpé de 25% et ceux de produits énergétiques ont bondi de 69%. Le secteur des denrées alimentaires, boissons et tabacs n’a pas été en reste: en augmentation de 7,9% sur un an, ses importations ont atteint un plus haut historique. Après leurs déboires de l’année précédente, les secteurs de la bijouterie et joaillerie ainsi que des véhicules se sont bonifiés de respectivement 2,8 et 2,4%, tout en restant bien en deçà de leur niveau en 2019.

Les importations les plus importantes en 2021 provenaient de trois marchés: l’Europe (+10,9%), l’Amérique (+6,6%) et l’Asie (+8%) . À noter que la Chine a progressé à elle seule de 1,8 milliard de francs pour atteindre un niveau historique. Et que les livraisons de Corée du Sud ont bondi de 1,1 milliard de francs, et ainsi plus que doublé sur un an.

(comm/egr)

Ton opinion

10 commentaires