Suisse: Les faillites d’entreprises sont en recul en 2020
Publié

SuisseLes faillites d’entreprises sont en recul en 2020

Le nombre de faillites d’entreprises a diminué de 21% sur les neuf premiers mois de l’année 2020 par rapport à la même période en 2019, selon une étude menée par le cabinet de recouvrement Bisnode.

Des disparités importantes existent en Suisse quant aux risques de faillites. Les industries du bois et de la construction sont particulièrement menacées par l’insolvabilité.

Des disparités importantes existent en Suisse quant aux risques de faillites. Les industries du bois et de la construction sont particulièrement menacées par l’insolvabilité.

KEYSTONE

Le nombre de faillites d’entreprises a diminué de 21% en comparaison annuelle de janvier à septembre 2020, repoussant encore à plus tard la vague de défaillances d’entreprises attendue du fait de la pandémie.

D’après le cabinet de recouvrement Bisnode, qui a mené l’étude, cela correspond à 2760 procédures de faillite.

Le nombre de faillites d’entreprises n’a augmenté que dans quatre cantons, dont trois se trouvent en Suisse orientale, indique une étude publiée par Bisnode lundi.

Le mois de septembre 2020 a par exemple été moins destructeur de firmes que l’année dernière, puisque le nombre de faillites a diminué de 16% par rapport au même mois de 2019.

Nouvelles sociétés

Au contraire, le nombre de sociétés nouvellement créées a légèrement augmenté de 2% sur un an au cours de la période janvier/septembre à 33’573 nouvelles inscriptions au registre du commerce.

Cet indicateur a même augmenté de 18% sur un an sur le seul mois de septembre, à 3791 nouvelles sociétés enregistrées au registre du commerce.

Des inégalités entre secteurs

Cette solidité ne cache tout de même pas les disparités réelles qui séparent les secteurs économiques helvétiques. Bisnode souligne ainsi que l’industrie du bois et du meuble a 2,7 fois plus de risques que les autres de sombrer dans l’insolvabilité.

Même danger du côté de la construction, un secteur qui est 2,4 fois plus à risque que la moyenne.

Enfin l’hôtellerie et la restauration et l’artisanat ont un risque d’insolvabilité 2,2 fois plus élevé.

Secteurs en plein essor

D’après l’étude publiée par Bisnode, ce sont les entreprises concentrées sur les services à la personne, le domaine de la santé en général et les fournisseurs de service aux entreprises qui font partie des secteurs économiques en plein essor.

En revanche, l’industrie de l’imprimerie et de l’édition, l’industrie minière et le secteur de la construction sont particulièrement à la traîne en matière de création d’entreprises.

(ATS/NXP)

Ton opinion