Suisse: Les faillites en recul de 8% de janvier à août
Actualisé

SuisseLes faillites en recul de 8% de janvier à août

Durant les six premiers mois de l'année, les faillites ont diminué en Suisse. Toutes les régions sont concernées par cette baisse.

L'esprit d'entreprise reste vigoureux en Suisse. De janvier à août, un total de 27'505 sociétés a été inscrit au Registre du commerce, soit 3% de plus en rythme annuel. Sur l'ensemble de l'année, une valeur record pourrait être atteinte. Sur les huit mois premiers mois de 2014, les faillites se sont montées à 3814, soit un recul de 8% sur un an.

Au seul mois d'août, les faillites en Suisse sont toutefois en hausse de 4% à 356, précise jeudi la société de recouvrement et de renseignements économiques Bisnode (ex-Dun & Bradstreet). Celles en cas d'insolvabilité augmentent même de 8%.

De janvier à août, toutes les régions affichent une baisse du nombre de faillites, sauf l'Espace Mittelland ( 4%) et le Tessin ( 56%), Les branches de la construction et de l'hôtellerie-restauration présentent un risque de faillite plus que doublé par rapport à la moyenne.

Le nombre de cas pour insolvabilité a diminué sur huit mois de 6% au regard de l'an dernier à 2763. Les liquidations, en raison d'une carence dans l'organisation selon l'article 731b du Code des obligations, ont chuté de 15% à 1051.

Si le nombre de créations de nouvelles sociétés augmente ( 3%) sur huit mois, il recule toutefois en août. La baisse est de 2% à 2541.

De janvier à août, toutes les régions connaissent une progression, sauf la Suisse orientale (-1%). Neuchâtel enregistre un boom ( 10% en comparaison annuelle) avec 548 sociétés créées depuis le début de l'année. Le canton de Vaud inscrit également une hausse marquante de 7% à 2556 sociétés. A contrario, Fribourg subit un recul de 8% à 762.

Record attendu pour 2014

Par branche, le plus grand nombre de nouvelles entrées sont dues aux services aux entreprises, suivis par l'hôtellerie-restauration et le commerce de gros. A l'inverse, l'édition et l'impression ont connu la plus faible inscription de nouvelles sociétés, selon l'étude effectuée par Bisnode.

Pour les prochains mois, la société de recouvrement et de renseignements économiques s'attend à ce que la croissance des nouvelles inscriptions au Registre du commerce continue. D'ici à la fin de l'année, elle prévoit 41'392 nouvelles entreprises, soit une hausse de 2,2% par rapport à l'exercice précédent. Ce serait aussi «la plus haute valeur jamais atteinte», se réjouit Bisnode. (ats)

Ton opinion