Révolution du jasmin: Les familles de «martyrs» indemnnisées
Actualisé

Révolution du jasminLes familles de «martyrs» indemnnisées

Les autorités tunisiennes ont commencé à indemniser les familles des «martyrs de la révolution», trois semaines après la chute du président Ben Ali le 14 janvier.

Jeudi soir, un communiqué officiel a précisé que les autorités de transition du pays avaient décidé d'accorder des compensations aux familles touchées par les violences des dernières semaines de répressions.

Les premières indemnisation ont été versées aux familles de personnes tuées ou blessées à Ben Arous, dans la banlieue sud de Tunis, a précisé pour sa part l'agence TAP.

Selon le communiqué, le gouvernement a décidé des indemnisations de 20'000 dinars (10'300 euros) par mort et 3'000 dinars (1'546 euros) par blessé.

Le 1er février, le chef de la mission du Haut Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU, Bacre Ndiaye, avait avancé le chiffre d'au moins 219 morts et 510 blessés.

Lors d'une conférence de presse, il avait précisé que 147 personnes avaient trouvé la mort dans les troubles et 72 autres dans des prisons.

Ces chiffres sont encore «provisoires» et l'ONU poursuivait ses enquêtes, avait-il encore indiqué. (afp)

Ton opinion