Publié

États-UnisLes fans de Trump pourraient lui offrir sa maison d’enfance

Une agence immobilière propose aux partisans de Donald Trump de se cotiser pour réunir la somme de 3 millions de dollars nécessaire pour acheter sa maison d’enfance du Queens, à New York.

L’agence avait récemment essayé de vendre cette maison du quartier aisé de Jamaica Estates, dans le quartier de Queens, pour ce montant via des enchères classiques, sans succès.

L’agence avait récemment essayé de vendre cette maison du quartier aisé de Jamaica Estates, dans le quartier de Queens, pour ce montant via des enchères classiques, sans succès.

AFP

La maison d’enfance de Donald Trump à New York, vendue déjà deux fois depuis 2016, est à nouveau sur le marché. Mais cette fois, l’agence immobilière en appelle directement aux fans du président pour qu’ils se cotisent et lui offrent, dans l’espoir qu’elle atteigne le montant inédit de 3 millions de dollars.

Via le site de financement participatif GoFundMe, l’agence Paramount Realty propose depuis mardi aux admirateurs du président sortant de joindre leurs efforts pour atteindre les trois millions de dollars, avec la promesse, si le but est atteint, de faire ensuite cadeau de la maison au président sortant.

L’agence avait récemment essayé de vendre cette maison du quartier aisé de Jamaica Estates, dans le quartier de Queens, pour ce montant via des enchères classiques, sans succès. Avant d’imaginer cette stratégie de vente «jamais utilisée auparavant», a expliqué à l’AFP Misha Haghani, de Paramount Realty. «On a plus de chances de trouver un million de personnes prêtes chacune à dépenser trois dollars, qu’un riche acheteur prêt à mettre trois millions», dit-il.

Au regard de ses seuls critères immobiliers, cette maison faux Tudor, cinq chambres, quatre salles de bains – où Donald Trump vécut jusqu’à l’âge de quatre ans avant de déménager dans une maison plus cossue non loin de là – ne dépasserait guère plus le million de dollars. Mais «sa valeur immatérielle» la rend «unique», selon Misha Haghani.

Un seul don

Déjà, en mars 2017, peu après l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, elle s’était vendue 2,14 millions de dollars. Et maintenant que l’ex-magnat de l’immobilier s’apprête à quitter la Maison-Blanche en janvier «les gens qui l’aiment pourraient vouloir lui dire merci ou lui faire un cadeau de départ», affirme l’agent.

L’idée est d’essayer de capitaliser sur la passion que suscite ce président «très polarisant», reconnait-il. Donald Trump, désormais résident officiel de Floride et non plus de New York, n’a pas été consulté pour cette opération, souligne Misha Haghani.

Même s’il ne voulait plus de cette maison – dont il disait lors de sa mise en vente en 2016 qu’il «aimerait l’acheter» – ses fans n’auraient pas investi pour rien: la page GoFundMe précise que la maison irait alors à une organisation caritative choisie par le président sortant. Et s’il ne choisissait pas d’organisation caritative, «on en choisirait une pour lui», affirme Misha Haghani.

Les fans mordront-ils à l’hameçon? Mardi, juste après sa mise en ligne, la page GoFundMe affichait un seul don de 45 dollars.

(AFP/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!