Les faux policiers et le faux plombier ont encore frappé
Actualisé

Les faux policiers et le faux plombier ont encore frappé

Les deux faux policiers et le faux plombier qui ont sévi à Lausanne jeudi ont à nouveau frappé à Yverdon-les-Bains (VD) vendredi.

Ils sont toujours recherchés et soupçonnés d'être les auteurs d'autres cas similaires de vols à l'astuce à Neuchâtel et Genève.

Une Lausannoise âgée a été victime jeudi d'une mise en scène particulièrement sophistiquée. Un homme sonne à sa porte, se faisant passer pour un plombier. Il lui demande de pouvoir aller dans sa cuisine prétextant qu'il y a des problèmes avec l'eau. Il fait au passage quelques allers et retours dans l'appartement.

Peu de temps après, deux hommes sonnent à la porte et se présentent comme policiers. Ils expliquent qu'ils recherchent un faux plombier qui serait entré chez elle. Les faux policiers pénètrent dans l'appartement et font semblant d'interpeller le plombier.

Complices

L'un quitte l'appartement avec le soi-disant plombier, tandis que l'autre reste avec la dame. Peu après, son complice réapparaît avec des bijoux dans les mains, qui appartiennent à la victime. Il lui demande de vérifier si autre chose a disparu.

Les malfaiteurs profitent de l'occasion pour dérober discrètement de l'argent et d'autres bijoux de valeur avant de quitter les lieux. La dame s'aperçoit après leur départ de la disparition de ses biens et fait appel à la police, la vraie cette fois.

Même scénario

Vendredi, un couple d'Yverdonnois âgés a été victime du même scénario, a indiqué samedi la police vaudoise. Cette dernière a été alertée par le mari, qui s'est méfié lorsque les faux policiers lui ont demandé d'aller retirer de l'argent à la banque, afin de le mettre à l'abri.

Faisant mine d'accéder à leur demande, il est sorti de son appartement pour se rendre chez un voisin, d'où il a appelé la police. Avant de s'enfuir, les auteurs ont eu le temps de fouiller l'appartement et de faire main basse sur quelques milliers de francs et des bijoux.

Des faits similaires se sont produits à Neuchâtel et Genève. Des contrôles sont en cours afin de déterminer si une relation peut être faite entre ces différents cas. La police a lancé un appel aux témoins.

(ats)

Ton opinion