Actualisé 15.06.2010 à 21:17

Tour de Suisse

Les favoris chutent, Petacchi exulte

L'Italien Alessandro Petacchi a bénéficié d'une chute dans les derniers hectomètres pour remporter la 4e étape du Tour de Suisse à Wettingen.

Le Tour de Suisse n'est pas passé loin d'un drame à l'occasion de la 4e étape, Schwarzenburg - Wettingen. Un accrochage entre l'Allemand Heinrich Haussler, vainqueur la veille, et le Britannique Mark Cavendish a provoqué une chute collective à 50 m de la ligne alors que les coureurs étaient lancés à plus de 60 km/h. L'Italien Alessandro Petacchi (Lampre) s'est finalement imposé tandis que Tony Martin (HTC-Columbia) conserve le maillot jaune de leader.

Les images de la TV ne laissent guère planer le doute: Mark Cavendish a quitté sa ligne et est venu gêner Haussler. Ce dernier ne s'est pas laissé faire et le duel s'est terminé sur le bitume. Si Cavendish s'en est tiré sans trop de mal, Haussler est passé par l'hôpital de Baden. Mais derrière les deux sprinters, une vingtaine de coureurs se sont retrouvés à terre. Martin Elmiger a effectué un véritable «soleil». Le coureur de l'équipe AG2R, touché à la cuisse, n'était pas sûr de repartir pour la 5e étape.

Les sprinters prennent parfois des risques insensés, assoiffés de victoires. Sur une route étroite comme à Wettingen, le moindre accrochage débouche sur une véritable hécatombe. Le Français Arnaud Coyot (Caisse d'Epargne) semblait le plus touché. Du côté de Cervelo, l'équipe de Haussler, on était prêt à déposer une réclamation contre Cavendish. Le turbulent sprinter de l'équipe HTC sentait-il qu'il était en train de perdre face au vent au terme d'un sprint lancé de loin? Le jury n'a pas hésité à le désigner coupable. Il écope de 30'' de pénalité et se voit retirer 25 points du classement aux points. C'est une mesure somme toute clémente pour le Britannique qui pourra repartir si sa santé le permet.

Morabito grignote

Cette étape peu spectaculaire sinon lors de son dénouement a été marquée par la longue échappée de 155 km du Français Brice Feuillu (Vacansoleil). Il a compté jusqu'à 9'20'' d'avance avant de rendre les armes à 25 km de l'arrivée. Même les deux ascensions du Regensberg - la côte de feu le Championnat de Zurich - n'a donné lieu à aucune attaque.

A 36 ans, Petacchi a cueilli son sixième succès de la saison. Le Transalpin a su profiter des circonstances pour fêter une nouvelle victoire de prestige. «Cela me déplaît fortement de gagner dans ces conditions. J'étais en train de remonter par la droite, mais je n'avais aucune chance de m'imposer si la course avait connu un dénouement normal.» Cette franchise honore le Transalpin qui avait purgé une suspension de dix mois qui s'est terminée en août 2008 pour usage d'un produit interdit.

A la faveur d'un sprint à bonifications qu'il a remporté, Steve Morabito (BMC) a glané trois secondes et gagné deux rangs au classement général où il se retrouve 6e à 11'' de Martin. Le Valaisan avance clairement ses pions. Il visera la victoire au classement final à la faveur d'un exploit dans la sixième étape de jeudi.

En fin de soirée, l'Allemand Heinrich Haussler (Cervélo) et le Français Arnaud Coyot (Caisse d'Epargne) ont tous deux été contraints à l'abandon, ont annoncé leurs équipes. Haussler souffre d'une «blessure profonde au coude droit» et a également reçu plusieurs points de suture.

Coyot, resté longuement au sol avant d'être transporté à l'hôpital, s'est cassé le scaphoïde et le radius.

La cinquième étape mènera ce mercredi les coureurs de Wettingen à Frutigen sur 172 km avec le passage du Schallenberg (1167 m/117e km) et la côte d'Aeschi à 10 km de l'arrivée.

Tour de Suisse, 4e étape, Schwarzenburg - Baden: 1. Alessandro Petacchi (It/Lampre). 2. Matti Breschel (Dan). 3. Marco Marcato (It), m.t. Le sprint a été marqué par une chute collective après une collision entre Mark Cavendish et Heinrich Haussler.

Au général, Tony Martin (All/HTC-Columbia) précède Fabian Cancellara (S) de 1''. (si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!