Actualisé 23.10.2012 à 21:00

Ligue des champions

Les favoris malmenés durant la 3e journée

Le tenant du titre Chelsea s'est incliné face à Donetsk. Manchester United et Barcelone se sont imposés in extremis.

Fernando Torres (droite) et ses coéquipiers ont souffert en Ukraine

Fernando Torres (droite) et ses coéquipiers ont souffert en Ukraine

La 3e journée de la Ligue des champions n'a pas été aisée pour les favoris. Ainsi Chelsea, tenant du trophée, s'est incliné 2-1 en Ukraine contre la solide équipe de Shakhtar Donetsk.

Les Ukrainiens, qui n'ont pas été battus en compétition officielle depuis onze mois, ont marqué par Teixeira (3e) et Fernandinho (52e). Dans ce groupe E, les hommes de Mircea Lucescu peuvent véritablement entrevoir la qualification. Pour sa part, Chelsea a subi son premier revers de la saison après une performance en-dessous de ce que les Londoniens ont montré récemment. La sortie prématurée de Lampard sur blessure n'a pas arrangé leurs affaires. La réduction du score d'Oscar (88e) est survenue trop tardivement.

La Juventus (sans Lichtsteiner, ménagé) n'arrive plus à gagner sur la scène européenne. Elle a dû se contenter du nul 1-1 à Copenhague contre Nordsjaelland. Vucinic a égalisé pour les Italiens à la 81e. La Juve a ainsi obtenu son... neuvième partage des points consécutif en Coupe d'Europe!

Man U revient de loin

Dans le groupe H, Manchester United l'a emporté 3-2 contre Sporting Braga, non sans avoir été mené 0-2 après vingt minutes. Comme souvent cette saison, les hommes de Sir Alex Ferguson ont mal débuté. Les Red Devils ont concédé deux buts signés Alan (2e/20e), qui profitait des largesses de la défense mancunienne.

Hernandez réduisait l'écart à la 25e avant que le défenseur Evans n'égalise (62e). Les Anglais finissaient par arracher la décision grâce à une tête d'Hernandez, dont la titularisation a été couronnée de succès.

Barcelone in extremis

Dans le groupe G, Barcelone a été accroché par un étonnant Celtic Glasgow. Le Barça s'est imposé in extremis 2-1, le but victorieux de Jordi Alba tombant à la 94e. Les Ecossais, pourtant copieusement dominés, ont pris l'avantage contre le cours du jeu sur une tête de Samaras (18e). L'égalisation d'Iniesta tombait au bon moment pour les Catalans, juste avant le repos (45e).

Mais ensuite, la machine barcelonaise connaissait des ratés, et les prouesses du gardien Forster permettaient au Celtic de tenir le coup jusqu'à la fatidique 94e minute. Un épilogue bien cruel pour le Celtic.

Après deux défaites, Spartak Moscou a relevé la tête et s'est imposé 2-1 contre Benfica. Les Portugais, avec un seul point au compteur, voient la qualification s'éloigner. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!