Tour d'Espagne: Les favoris sont toujours en embuscade
Actualisé

Tour d'EspagneLes favoris sont toujours en embuscade

Les quatre premières étapes du Tour d'Espagne, disputées principalement aux Pays-Bas et redoutées par bon nombre de candidats à la victoire finale, n'ont finalement éliminé aucun de ces prétendants qui attendent la deuxième semaine pour faire la différence.

Entre le Tchèque Roman Kreuziger, 7e du classement à 17'' du leader, le Suisse Fabian Cancellara, et le Luxembourgeois Andy Schleck, 126e à 1'08'', tous les postulants à une place sur le podium se tiennent en 51'', avant la première étape sur le sol espagnol jeudi entre Tarragone et Vinaros.

Une misère au regard du programme titanesque qui attend encore les coureurs avec cinq arrivées au sommet, notamment dans la Sierra Nevada andalouse.

«Presque toute la montagne est concentrée la deuxième semaine, le classement général se jouera sûrement à ce moment-là», avait souligné Valverde lors de la présentation. L'Espagnol avait vu juste.

Mais il avait aussi déclaré que la Vuelta pourrait se perdre sur les routes néerlandaises et belges, théâtre inédit des premières étapes.

«Je redoute ces quatre premiers jours. Il y aura des bordures. Des favoris pourraient déjà perdre la course ici. On fera les comptes lundi soir, mais cela me stresse un peu», avait déclaré samedi au départ à Assen le favori des bookmakers.

Il y a certes eu du vent et de la pluie, surtout mardi à Liège, avec de nombreuses chutes mais sans conséquence sur le classement général. Mais, sous les yeux d'une foule immense, aucun ténor n'a fauté, si l'on excepte la poignée de secondes perdues par certains (Vinokourov, les frères Schleck et Samuel Sanchez) dans les derniers kilomètres de la deuxième étape.

L'énigme Vinokourov

«Avoir passé ces premières étapes très nerveuses sans encombre est un vrai soulagement», confie l'Australien Cadel Evans (11e à 19 secondes), apparemment beaucoup plus à son affaire que lors du Tour de France.

En l'absence du vainqueur de l'année dernière, l'Espagnol Alberto Contador, et de ses dauphins d'alors, l'Américain Levy Leipheimer et l'Espagnol Carlos Sastre, ce Tour d'Espagne reste donc bel et bien très indécis.

«C'est tellement ouvert que cela devrait favoriser une course d'attaque», assure l'Espagnol Samuel Sanchez, 3e en 2007.

«Moi en tous cas, je ne me cacherai pas: mon ambition, c'est de gagner», avoue le champion olympique, porteur du dossard No 1.

D'autres sont plus évasifs. Les frères Frank et Andy Schleck avouent ne «pas être là pour le classement général». «Mais on ne sait pas ce qui peut se passer», ajoute Andy, assurant que le coureur protégé chez Saxo Bank est le Danois Jacob Fuglsang. «Il peut faire un top 5», assure Frank.

Tout aussi énigmatique, le Kazakh Alexandre Vinokourov, de retour après deux ans de suspension pour dopage, ne s'épanche pas sur son état de forme. Son prologue (7e à 18 secondes de Cancellara) a montré qu'il était en condition.

Mais le coureur, sifflé par une partie du public néerlandais, assure «ne pas savoir ce dont (il est) capable sur une course de trois semaines».

Tout aussi prudents, Kreuziger, l'Italien Ivan Basso (9e à 18'') ou le Luxembourgeois Kim Kirchen (30e, 27'') piaffent sans doute d'impatience. La montagne approche. Et au contraire des plats pays, elle fera des déçus.

Tour d'Espagne. Le classement général: 1. Cancellara (Saxo Bank) 15 h 12'38''. 2. Tom Boonen (Be) à 9''. 3. Grabsch à 11''. 4. Greipel m.t. 5. Tyler Farrar (EU) à 12''. 6. Daniele Bennati (It) à 16''. 7. Roman Kreuziger (Tch) à 17''. 8. David García (Esp) à 18''. 9. Basso. 10. Valverde, tous m.t. 11. Evans à 19''. 12. Philippe Gilbert (Be) à 21''. 13. Imanol Erviti (Esp) m.t. 14. David Herrero (Esp) à 22''. 15. Vasili Kiryienka (Bié).

16. Manuel Quinziato (It). 17. Albasini, tous m.t. 18. Jacob Fuglsang (Dan) à 23''. 19. Gustavo Cesar Veloso (Esp). 20. Chris Horner (EU), tous m.t. Puis: 22. Oscar Freire (Esp) à 24''. 30. Kirchen à 27''. 35. Schär à 28''. 57. Vinokourov à 36''. 73. Sanchez à 42''. 94. Fränk Schleck à 53''. 118. Cunego à 1'02''. 126. Andy Schleck à 1'08''. 145. Zaugg à 1'36''. (ats)

Ton opinion