Actualisé 16.10.2008 à 12:35

EtudeLes femmes britanniques ont les mains plus sales que les hommes

Un pendulaire anglais sur quatre aurait les mains contaminées par des bactéries fécales, d'après une étude.

Les chercheurs de la London School of Hygiène and Tropical Medicine ont demandé à 409 personnes, qui se trouvaient dans les gares et les autobus de cinq villes anglaises (du sud au nord, Londres, Cardiff, Birmingham, Liverpool, Newcastle) de poser leurs mains sur des tampons, qu'ils ont ensuite fait analyser. Et les résultats révélé lors de la journée mondiale pour le lavage des mains sont surprenants. Peu d'Anglaises se laveraient les mains après être allées aux toilettes.

Les femmes ont les mains les plus contaminée

Dans toutes les villes analysées, les bactéries fécales se retrouveraient sur plus de mains féminines que masculines.

Les bactéries seraient présentes sur les mains de 53% des pendulaires de sexe féminin habitant Newcastle, 36% de celles de Liverpool et 21% des Londoniennes.

Contre le 30% des hommes de Newcastle, le 31% de Liverpool et seulement les 6% à Londres.

A Cardiff et Birmingham, les femmes testées avaient également les mains plus sales que les hommes, mais dans une moindre mesure.

Clivage nord-sud

Le sondage montre que les villes situées au nord du pays comptent trois fois plus de personnes avec des mains contaminées: environ 13% des pendulaires passant par la Euston Station de Londres et 44% de ceux circulant dans la Central Station de Newcastle.

«Nous avons été choqué par le nombre de personnes qui ont des bactéries fécales sur leurs mains. Les chiffres sont de loin plus élevés que ce que nous avions prévu», a avoué Val Curtis, le directeur du centre d'études avant de suggérer qu'il existe un réel problèmes de lavage des mains dans le Royaume-Uni.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!