Actualisé

Saint-ValentinLes femmes célibataires souffriront moins

Les femmes célibataires vivront mieux le jour de la Saint-Valentin que les hommes seuls, selon une étude Mintel.

par
jou

Alors qu'on s'attend à ce que les femmes célibataires pleurent sur leur oreiller le jour de la Saint-valentin, ce sont surtout les hommes seuls qui vivront le plus mal ce jour romantique, selon une étude de Mintel, citée par le «Daily Mail».

Le syndrome Bridget Jones touche peu le sexe faible, trop occupé à jouir de sa liberté pour se soucier de l'absence d'un compagnon le 14 février. Les hommes sont plus enclins à perdre le moral s'ils rentrent seuls ce jour-là. Selon les chercheurs de Mintel, les femmes actuelles sont plus susceptibles de profiter de leur vie de célibataire. La recherche de l'amour a été supplanté par la quête d'indépendance et de réussite professionnelle.

Alors que plus de 50% de femmes interrogées se disent heureuses d'être célibataires, seuls 39% des hommes éprouvent la même chose. Et moins d'un tiers des femmes interrogées disent détester être seules, tandis que 70% de la gent masculine déteste la situation de célibataire.

Nouvelles attentes

Outre ces indicateurs, les attentes des deux sexes ne sont pas les mêmes. La gent féminine ne veut plus d'une structure familiale où l'homme serait le pilier financier de la famille. Les hommes de leur côté attribuent toujours les tâches ménagères au sexe faible. Ils se sentent ainsi démunis à la maison lorsqu'ils sont sans partenaire.

Alexandra Richmond, analyste des modes de vie chez Mintel, estime que les femmes célibataires sont plus heureuses que les hommes dans une situation égale. Beaucoup mettent leur éducation et leur carrière d'abord, et vivent de façon auto-suffisante.

De façon générale, les célibataires sont enclins à faire plus d'expériences, et s'engagent davantage dans leur vie professionnelle. Ce que 62% des célibataires disent apprécier dans leur situation, c'est le fait de se sentir sans attaches.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!