Sexisme - Les femmes dans l’armée sont souvent mobbées
Publié

SexismeLes femmes dans l’armée sont souvent mobbées

L’armée suisse reste un territoire hostile pour les femmes. Les décisions de la justice militaire et les témoignages des personnes concernées montrent que le sexisme est une réalité à laquelle de nombreuses soldates sont confrontées.

Archives/Photo d’illustration.

Archives/Photo d’illustration.

Franziska Rothenbuehler/Tamedia AG

Les femmes dans l'armée sont à plusieurs reprises exposées au harcèlement et à l'intimidation, écrit la «SonntagsZeitung». C'est ce que montrent les jugements et les peines prononcés par la justice militaire. Plusieurs femmes soldats confirment également qu'elles ont été approchées à plusieurs reprises de manière sexiste par des supérieurs ou des collègues de service. Dans un cas, le superviseur a demandé à une recrue de baisser son pantalon. Dans un autre cas, une militaire a été menacée avec un pistolet de service entièrement chargé. «Le sexisme est une réalité à laquelle de très nombreuses femmes dans l'armée sont confrontées», explique Caroline Weibel, commandante de peloton dans le bataillon d'infanterie 20 et porte-parole du groupe «Femmes en tenue de camouflage».

Les violences physiques ou psychologiques contre les femmes, la discrimination et le sexisme ne sont pas tolérés dans l'armée, assure la direction de l'armée. Un rapport d'inspection interne commandé par la ministre de la Défense Viola Amherd identifie néanmoins un besoin de rattrapage: un changement de culture est indispensable, les cadres doivent être sensibilisés et formés. Ce qu'il faut, c'est un code de conduite sans ambiguïté et une échelle de sanctions pour les auteurs et les dirigeants.

Le nombre de femmes dans l’armée suisse devrait atteindre 10 % d'ici 2030. À l'heure actuelle, elles sont un peu moins de 0,8 % à servir sous les drapeaux. C'est une proportion extrêmement faible par rapport aux autres pays européens.

(Newsdesk)

Ton opinion

56 commentaires